Trouver un job étudiant : trucs et astuces pour faciliter la recherche

Les vacances de Pâques approchent et, pour certains, c’est le temps de gagner un peu d’argent. Les étudiants fonctionnent, en effet, à l'envers et profitent des vacances pour travailler et mettre de l'argent de côté.

La principale préoccupation des jeunes qui ont un job d’étudiant est de savoir à partir de quel moment ils vont perdre leurs allocations familiales. Les 50 jours n'ont rien à voir avec les allocations familiales. Cela signifie simplement que si l’étudiant travaille plus de 50 jours, des cotisations sociales seront prélevées sur son salaire brut. Il perdra 13% à la place des 2,5% des cotisations de solidarité qui sont d’office prélevées sur le salaire des étudiants.

Pas plus de 240 heures par trimestre

Pour l’étudiant qui a moins de 18 ans, il n’y a pas de condition au versement des allocations familiales. Pour ceux qui ont plus de 18 ans, cela se complique un peu. Durant l'année scolaire, l'étudiant doit travailler moins de 240 heures par trimestre. S'il les dépasse, ses allocations seront supprimées pour tout le trimestre. Par contre, si c'est pendant les vacances scolaires, il n'y a pas de limite d'heures et de revenus.

Pour ceux qui se mettent à chercher seulement maintenant, il faut se renseigner sur les conditions et se renseigner pour connaître ses droits. Les jobs d’étudiants, c’est parfois une aubaine pour les employeurs qui en profitent pour payer un salaire dérisoire. Pour cela, il y a des sites comme “jeminforme.be” ou, plus complet, “studentatwork.be”. Vous pourrez trouver des informations sur la législation, des conseils, etc. C'est le site internet que les étudiants jobistes doivent connaitre.

Les étudiants peuvent passer par une agence intérim comme “randstad”, “unique” ou encore “daoust”. Ils peuvent aussi passer par des annonces sur des sites comme “student.be” ou “jobetudiant.net”. Et sinon, parfois, vous pouvez même directement aller sur place.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK