Tourisme en Wallonie : le point à quelques jours des vacances

Dinant
4 images
Dinant - © Frans Sellies - Getty Images

Il y a toujours de belles opportunités et des promos à saisir !

Thierry Neyens, le président de la fédération Horeca Wallonie l'affirme, il n'est pas trop tard pour trouver des vacances à des prix intéressants. Pour ces vacances d'été, les hôtels du pays n'affichent pas tous complet, loin de là. "On a constaté un grand nombre de réservations dans le courant du mois de mai. Puis, lors de l'annonce de l'ouverture des frontières, beaucoup de gens ont annulé et décidé de partir à l'étranger. D'un autre côté, on va aussi accueillir des touristes étrangers. Mais il ne s'agit pas de séjours de longue durée. Donc pour l'instant, on est toujours dans le flou et on espère une météo clémente car beaucoup décident en dernière minute."

Autre tendance : la saison semble retardée au-delà du 20 juillet et le mois qui semble attirer bien plus de réservations que d'habitude est celui de septembre. "Contrairement à nos collègues de la côte belge, notre saison s'étend un peu plus sur la durée. On vient en Wallonie pour des weekends gastronomiques ou des balades dans la nature. C'est pour cela qu'on ne tirera pas de conclusions avant la fin de l'année" poursuit Thierry Neyens. 

Mais la situation dans les hôtels ne reflète pas nécessairement celle vécue chez d'autres acteurs de l'hébergement touristique.

Les campings retrouvent le sourire

Il semble que l'appel à rester en Belgique a été entendu.

Christian Alard, directeur de la fédération des campings de Wallonie. " On s'attend à ce que le taux de remplissage soit au moins aussi bon que celui des deux dernières années, avec 80 % d'occupation. Mais surtout, on constate une augmentation des réservations de longue durée."

Les 165 campings officiels reconnus en Wallonie tablent donc sur un million de nuitées. Contrairement aux hôtels, ouverts toute l'année, les campings fonctionnent surtout en été. Et n'oublions pas que les propriétaires des quelques 15 000 caravanes saisonnières (nouveau terme pour les résidentielles) ont pu profiter de leur bien dès le 28 mai, comme les possesseurs de seconde résidence. Avec un petit coup de pouce de la météo, la saison pourrait même être très bonne.

Clientèle belge dans les gîtes et chambres d'hôtes

La Fédération des Gîtes de Wallonie vient de publier les résultats d'une enquête menée du 10 au 15 juin. Il en ressort que de nombreuses réservations viennent d'avoir lieu au cours du mois de juin. Mais il reste encore beaucoup de place. Si la moitié des gîtes sont occupés plus de 20 nuits par mois en juillet et août, ce n'est le cas que pour 17% des chambres d'hôtes. Et les taux redescendent respectivement à 13 et 15% en juin !

Quant à la clientèle, elle est belge en très grande majorité (80%) et les loueurs constatent une baisse de la demande étrangère. La bonne nouvelle vient de la durée des séjours, qui est plus longue que l'an dernier. 

Pour les différents secteurs évoqués dans cet article, il ne s'agit que de prévisions et tendances. Le Commissariat général au tourisme en Wallonie publiera ses chiffres officiels à cinq reprises entre le premier juillet et le 30 septembre. Cela permettra de suivre un peu plus précisément l'évolution du tourisme en cette année atypique.

En attendant, n'hésitez pas à consulter les offres et promotions.

Dans l'hôtellerie par exemple, on nous assure que les prix moyens pratiqués sont inférieurs de 20% à ceux de l'an dernier.

Et si en plus c'est pour soutenir l'économie locale, pourquoi ne pas se faire plaisir pas trop loin de chez soi ?