Tondeuses sur batteries : une alternative à envisager

Pour tondre la pelouse de son jardin, ce n'est pas l'outillage qui manque. Entre le robot, la tondeuse sur siège, la tondeuse électrique ou la thermique, on avait déjà l'embarras du choix.

Mais depuis quelques années, une nouvelle espèce, hybride, tente de faire son nid. La tondeuse électrique sur batterie. Aussi maniable qu'une tondeuse à essence, elle est plus silencieuse et économique. Nous avons comparé...

Trois terrains, trois tondeuses, une gagnante

Pour ce test, Bosch nous a gracieusement prêté son fleuron, la Rotak 43 li. Vendue au prix catalogue de 599 € (mais on peut la dénicher moins cher), elle est livrée avec deux accus de 36 volts, ce qui devrait garantir une autonomie de plus de 8 ares, en conditions optimales. Nous l'avons lancée dans un match qui l'opposait à sa grande soeur sur fil, la Rotak 40 (200 €) et à une Honda HRX 476 à 1 150 €. Trois terrains voisins de près de 450 m² devaient départager nos prétendantes.

Plus large, plus puissante et surtout autotractée, la tondeuse thermique Honda s'est bien entendu montrée la plus rapide pour réaliser cette tâche. Le fait qu'elle dispose aussi du plus grand bac de vidage a permis de limiter le nombre d'arrêts. C'est donc la plus efficace, mais la plus chère à l'achat et à l'usage puisqu'il faut prévoir un budget pour l'essence et les entretiens.

La tondeuse électrique sur fil a terminé sans surprise bonne dernière. Outre les désagréments causés par le câble électrique, la tondeuse a souffert dans les herbes hautes et humides. Le ramassage n'était pas parfait et le bac de trop faible contenance. A réserver donc aux petites surfaces.

A peine plus large, la tondeuses sur batterie est la plus maniable des trois. Elle a tondu sans problème notre terrain. Ses seuls défauts sont une finition très basique ainsi qu'un bac peu pratique. Comme elle n'est pas bien lourde, moins de 15 kg, elle permet de gravir de petites pentes malgré l'absence de traction. Mais on l'attendait sur un domaine bien précis : l'autonomie

Des batteries toujours limitées

En fonction du type d'utilisation, de la hauteur du gazon et de son humidité, la durée de charge de la batterie peut varier considérablement. Pour le test, sans ménager notre monture, nous sommes arrivé à tondre trois bons ares de terrain avec la première batterie. Dans de bonnes conditions, on peut raisonnablement penser que la tondeuse sera capable de tondre entre 6 et 8 ares avec ses deux batteries. Et c'est tant mieux car la charge d'un accu prend jusqu'à 140 minutes !

Ce type de tondeuse convient donc à des terrains de petites ou moyennes dimensions. Des terrains que l'on tondra assez régulièrement afin d'éviter à la batterie de faiblir trop vite dans les hautes herbes. Cela ne devrait pas entraîner de surcoût d'utilisation puisque ce système de fonctionnement est le plus économique à l'usage.

A chacun de décider en fonction de la dimension et du relief de son terrain, mais aussi en fonction de son budget sachant que le prix des tondeuses poussées varie d'une soixantaine d'euros, pour le bas de gamme électrique, à plus de deux mille pour les meilleurs modèles à essence !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK