Sylvie veut vivre en produisant zéro déchet : "Il faut trouver des alternatives"

On nous dit qu'il faut réduire le nombre de déchets. Oui, mais pour quelle raison ? Tout simplement pour moins polluer et pour faire des économies. Chaque année, en Wallonie, près de 2 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés sont collectées. Cela correspond à environ 550 kg de déchets collectés par habitant. Des quantités qu’il est possible de réduire de manière drastique. C’est en tous les cas la volonté de Sylvie.

Sylvie habite à Bruxelles, elle est maman de deux enfants et elle veut vivre sans produire de déchets. Pour le moment, elle est en phase de test. Elle fait des choix raisonnés et logiques pour réduire sa production de déchets. Si le produit a un emballage, Sylvie n’achètera pas le produit. Si elle en a vraiment besoin, elle cherchera une alternative.

Sylvie essaye de ne plus aller dans les supermarchés mais, dans certains cas, elle n'a pas le choix parce qu'elle n'a pas encore trouvé d'alternatives pour tous les produits, comme le papier toilette ou encore le lait. Elle a même décidé d'abandonner certains produits à cause de leur emballage, comme les chips.

Un litre de déchets par an, c'est possible !

Depuis trois mois, Sylvie et ses filles ont pris cette décision de diminuer la production des déchets. Mais cela implique aussi un gain au niveau financier. L'idée fleurissait déjà dans la tête de Sylvie avant même de prendre cette décision. Jusqu'au jour où elle se rendit à une conférence de la gourou du "Zéro déchet", Bea Johnson. Cette américaine vit, depuis 2008, en ne produisant qu'un litre de déchets par an pour sa famille de quatre personnes. En découvrant que cette femme était comme tout le monde, Sylvie s'est dit qu'elle pouvait aussi y arriver.

Pour convaincre ses enfants, Sylvie n'a pas eu de difficulté. Il suffisait d'expliquer et de rendre les choses ludiques pour y arriver. C'est d'autant plus difficile pour les adultes d'adopter une tel style de vie. Cela demande beaucoup d'organisation ! Mais, une fois l'organisation mise en place, on a un gain de temps énorme puisqu'on ne passe plus de temps dans les magasins.

Sylvie raconte son aventure sur un blog : www.zerocarabistouille.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK