Supprimer le plastique pendant un mois: une famille a tenté l'expérience

Une famille a testé le mois sans plastique
Une famille a testé le mois sans plastique - © Tous droits réservés

Supprimer le plastique pendant un mois : nous avons demandé à une famille de Tournai de jouer le jeu. Pendant un mois, les Ostyn ont changé leurs habitudes. Le plastique est partout, et quand on voit les déchets que ce produit génère, il y a de quoi se bouger. En un mois, nous avons diminué par quatre le volume de notre poubelle, explique Frédéric OstynAprès 30 jours, l'abstinence n'a pas été totale : on a encore du mal a trouver nos yaourts préférés dans un autre contenant que du plastique. Et puis, il y a le dentifrice : je ne me suis pas encore résolu à fabriquer la pâte moi-même, explique Anne-Laure Ostyn

Autant le dire tout de suite : si vous désirez stopper le plastique totalement, il vaut mieux comme Anne-Laure changer de crèmerie. Fini les supermarchés, place au boucher, fromager, poissonnier et petits magasins en vrac. Ça demande du temps et de l'organisation : dans les supermarchés, le plastique est partout. Parfois à outrance : tomates, pommes, viandes préemballées, biscuits conditionnés : c'est la fête du plastique. La grande distribution a du chemin à faire, commente Anne-Laure.

Savon a l'ancienne, shampoing en brique et même... paille en inox, il a fallu changer ses habitudes mais l’expérience a été très convaincante pour la famille Ostyn qui continuera sa lutte contre le plastique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK