SOS: mon train SNCB est en retard et j'ai raté mon avion... Remboursement possible?

Le 13 septembre, Jean-Pierre Pauly décide de rejoindre son fils Sébastien qui travaille, à ce moment-là, à Los Angeles. Il doit se rendre a l'aéroport de Charles-de-Gaulle en France. Et pour s'y rendre, il décide de prendre le train. Contrôleur pendant 37 ans, il en a pris des trains et ils étaient rarement en retard. Mais ce jour-là, n'est pas son jour de chance...  

Il se lève tôt pour attraper le train IC 528 à Verviers de 5h37 à destination de Bruxelles Midi. Rien d'anormal. Mais ensuite les choses se corsent. Peu après le départ de Liège-Guillemins, son train s'arrête peu après Ans. Motif : incident technique à la machine invoqué par le personnel de bord : "Nous reprendrons notre voyage quelques 15 minutes plus tard pour de nouveau s'immobiliser 50 mètres plus loin. Une nouvelle panne que le conducteur essaiera de lever. Nouvelle remise en route mais pas pour longtemps car on nous informe que le train ne pourra dépasser la vitesse de 50 km/h et que le convoi n'ira pas au-delà de Waremme. Là-bas nous avons dû prendre un IC 529 également en retard et détourné ce jour via la ligne classique suite à un vol de câbles. Information qu'un ancien collègue me donnera mais les autres passagers n'ont même pas été tenus informés. Je suis finalement arrivé à Bruxelles Midi à 8h50 au lieu de 7h03! De ce fait, j'ai raté les 2 TGV pour Roissy (7h17 et 8h17) ainsi que mon avion pour Los Angeles via Francfort".

Jean-Pierre très déçu, décide d'acheter un nouveau billet aller-retour pour partir le lendemain vers Los Angeles. Son prix : 869,90 euros, et sans compter un supplément pour son bagage de 63,99 euros. Soit un total de 993,96 euros. Une fameuse somme que Jean-Pierre aimerait récupérer. Car selon lui : "Le fait d'avoir pris le train assez tôt pour la correspondance sur Paris ne doit pas invoquer un motif de non dédommagement car dans le cas présent, il s'agit bien d'une panne due au matériel roulant de la SNCB. Un retard prévisible via la ligne classique dure  +/- 20min. J'aurais dû arriver à Bruxelles Midi à 7h23 et là, ma correspondance assurée alors avec TGV de 8h17 pour Roissy. Ce qui me permettait dès lors, de pouvoir effectuer mon vol vers Los Angeles". Pour ce faire, il a déposé une plainte à la SNCB et en a envoyé une copie au médiateur des transports ferroviaires.  

Juste 100% du billet SNCB 

Elisa Roux, porte parole de la SNCB : "Votre téléspectateur peut se faire rembourser son billet SNCB à 100% (+ d’1h de retard). Malheureusement, son billet de TGV et son vol ne seront pas remboursés par la SNCB, comme mentionné dans nos conditions de transport. Quelle que soit la cause du retard (SNCB, Infrabel ou cause de tiers) nous ne pouvons intervenir dans le dédommagement du billet d’avion et de son billet Thalys. Nous nous en excusons". Mais Jean-Pierre étant un ancien de la SNCB, son abonnement libre parcours est gratuit. Il ne touchera donc pas un centime. 

Une assurance "Retard SNCB"? 

Jean-Pierre est très fâché et triste à la fois, nous sommes allés ensuite chez le médiateur des transports ferroviaires qui a reçu aussi la plainte de notre téléspectateur afin de savoir si Jean-Pierre pouvait faire une autre démarche pour récupérer ses presque 1 000 euros et s'il était possible de contracter une assurance. Jean-Marc Jeanfils, médiateur pour les voyageurs ferroviaires, reçoit une dizaine de demandes en ce sens par an mais jamais la SNCB n'a remboursé. Ce qui pourrait être intéressant c'est que la SNCB propose elle même une assurance "retard". Cela pourrait apaiser les tensions entre les voyageurs et la SNCB...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK