Signalez vos appareils devenus trop vite inutilisables au point de contact de Test-Achats

Qui n'a jamais râler parce qu’un appareil qu’il avait acheté il n’y a pas si longtemps tombe en panne ...? Pour tous les acheteurs mécontents de leurs achats, fin 2016, Test-Achats a lancé un point de contact pour que les consommateurs puissent signaler lorsqu’un de leurs appareils tombent trop vite en panne. 

En effet, on entend beaucoup parler du phénomène d’obsolescence programmée. Des matériaux de mauvaise qualité, des pièces impossibles à remplacer et des actualisations de logiciels qui font que nombre d’appareils tombent rapidement en panne et ne peuvent plus être réparés ou ne sont plus compatibles avec les dernières applications et les nouveaux standards. Tout cela dans le but de faire un maximum de bénéfices en réduisant les coûts de production (pièces de mauvaise qualité, éléments collés au lieu d’être vissées, etc) en contraignant le consommateur à acheter plus rapidement un nouvel appareil.

La difficulté c’est d’avoir une vue d’ensemble de ce phénomène : où les problèmes se posent-il le plus fréquemment? Quels types de problèmes? C’est pour cela qu’a été lancé le point de contact : pour avoir une vue plus précise du marché belge et de ses problèmes et agir de manière ciblée.

6 000 personnes ont signalé un appareil trop vite usé

Et depuis le lancement, plus de 6 000 personnes ont signalé au point de contact un appareil trop vite usé. Ces chiffres sont en tout cas révélateurs d’un sérieux problème. L’obsolescence programmée concerne tous les appareils. Ont été signalés des GPS, des appareils photo, des aspirateurs, des fers à repasser, etc ... Dans le top 3 des problèmes, on retrouve les smartphones, les imprimantes et les machines à laver. 80% des plaintes concernaient des gros appareils électroménagers de moins de 5 ans.

Ces signalements ont par exemple permis d’identifier un problème récurrent avec une machine à laver de la marque Samsung. Plusieurs personnes avaient payé des frais de réparation importants pour régler le problème. Suite à l'intervention de Test-Achats, Samsung a indemnisé plus de 200 personnes concernées par le problème. S'il n'y avait pas eu ce point de contact, il aurait été beaucoup plus difficile de prendre conscience du problème, d’interpeller l’entreprise sur base de chiffres concrets et de trouver une solution pour les personnes concernées.

Depuis l’année passée, l’obsolescence programmée est devenu un délit, passible de prison, en France. Un article du Code de la consommation prévoit explicitement que : Article L441-2 " Est interdite la pratique de l'obsolescence programmée qui se définit par le recours à des techniques par lesquelles le responsable de la mise sur le marché d'un produit vise à en réduire délibérément la durée de vie pour en augmenter le taux de remplacement ". En Belgique, rien de tel n’existe, il faudrait dès lors se baser sur le droit commun et apporter soi-même les éléments permettant de démontrer cette obsolescence programmée.

Afficher la durée de vie des produits et allonger la durée de la garantie légale

Test-Achats a d'ailleurs quelques revendications de longue date à ce sujet : d’abord afficher la durée de vie sur les produits mais aussi le degré de réparabilité du produit et la durée de disponibilité des pièces détachées. Les pièces détachées doivent être obligatoirement disponibles pendant une durée suffisamment longue et à un prix raisonnable. Peut aussi être envisagée une diminution de TVA pour les activités de réparation ou la déduction d’impôts pour une partie du coût de main d'œuvre de la réparation, comme c’est le cas en Suède par exemple.

Ensuite allonger la durée de la garantie légale. Pour commencer, étendre la durée de présomption du défaut de conformité de 6 mois actuellement à au moins 2 ans. Et enfin, prévoir des durées de garantie légale plus longues pour certaines catégories de produits comme le gros électroménager.

Si vous avez un appareil qui tombe trop vite en panne, signalez le sur le point de contact.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK