Si tu prends ma place, prends aussi mon handicap : + 7% d'infractions

+ 7%, c'est le nombre annoncé par Pieter De Crem concernant les infractions sur ces places de parking réservées aux personnes en situation de handicap.
 
Chaque jour, 66 automobilistes écoperaient d'une amende pour s'être garés sans carte de stationnement adéquate.  
 
Ces chiffres ne reflètent cependant qu'une petite partie de la réalité, puisqu'ils ne concernent que les contraventions établies par les forces de police. On ne prend donc pas en compte les sanctions administratives que les agents communaux peuvent aussi infliger aux contrevenants.

3 infractions en seulement 15 minutes !

A cela s'ajoute la multitude d'automobilistes qui ne se font pas prendre. Il suffit d'attendre quelques minutes devant une place réservée aux personnes en situation d'handicap pour constater les faits. Montre en main, au bout de 15 minutes, nous assistons à trois infractions !
 
La première personne fait mine de s'être arrêtée pour prendre "quelque chose" dans son coffre : une veste. Excuse bidon ou vraie raison, même "pour 2 minutes", stationner sur cette zone sans carte spéciale est une infraction de type 2 qui peut aller jusqu'à une suspension du droit de conduire. Dans les faits, vous écoperez plutôt d'une amende de 116 euros à payer immédiatement. 
 
La quatrième voiture à se garer à cet emplacement est enfin munie d'une carte de stationnement adéquate. Son propriétaire nous confirme qu'il est très difficile lorsqu'on est une personne en situation de handicap, de trouver une place. Souvent, il lui arrive d'avoir des mots avec des automobilistes en infraction : "certains pensent que ces places ne sont jamais prises par des handicapés, d'autres me répondent qu'on est des profiteurs. Par exemple, je ne suis pas en chaise roulante, je peux marcher, mais cela ne signifie pas que je ne suis pas considérée comme ayant un handicap".

On ne parle pas assez du handicap !

Pour le GAMP, un groupe d'action qui dénonce le manque de places pour les personnes en situation d'handicap, il s'agit d'un problème de société : "les personnes handicapées vivent une vie parallèle : elles vont dans des écoles "spécialisées", elles utilisent des transports "spécialisés", bref, on a tendance à ne pas trop les voir... Donc à penser qu'elles sont très peu nombreuses. C'est un problème de société : on ne parle pas assez du handicap" estime sa porte-parole Cinzia Agoni. 
 
116 euros d'amende, c'est vite payé, puis c'est vite oublié !
 
Concernant les amendes : "116 euros d'amende, c'est vite payé, puis c'est vite oublié. Mais que fait-on par exemple lorsqu'une personne se gare sur notre emplacement réservé ? On appelle la police ? Le temps qu'elle arrive, la personne est déjà partie, et même si on a relevé sa plaque, cela ne vaut rien puisque ce n'est pas un agent qui l'a constaté". 
 
Alors que le nombre d'infraction était plutôt stable ces dernières années, les verbalisations ont augmentées à Bruxelles et en Wallonie, seule la Flandres a noté une légère baisse. 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK