"Riche en omega 3": arnaque ou vrai bon plan santé?

Quand vous faites vos courses au supermarché, avez-vous remarqué ces produits? Des aliments qui tiendraient presque du médicament: riche en fer, en vitamines, en calcium... C’est sur l’étiquette et ça s’appelle des allégations de santé. Parmi elles, les fameux omega 3: ces acides gras sont dits "essentiels", car l'organisme ne peut les synthétiser lui-même. On les retrouve naturellement, dans les poissons gras ou certaines huiles.

Les allégations de santé sont strictement réglementées par les instances européennes. Pour déclarer une "source en omega 3": l’aliment devra prouver qu’il contient 0,3 grammes d’oméga 3 pour 100 grammes de produit. Pour une mention "enrichi en oméga 3", il doit en contenir au moins le double.  

Des oméga 3 dans les œufs?

Pour comprendre comment ces omega 3 se retrouvent d'une manière importante dans certains œufs - notamment Colombus, nous avons retracé les poules qui les ont pondus dans la région de Waregem. Des volaille qui mangent un super aliment: des graines spéciales préparées par Regina van der Valk, bio-ingénieure: chez Colombus, le mélange intègre de l'huile de lin très riche en oméga 3. La poule en mange et cet oméga se retrouve dans l’œuf. Nos œufs contiennent ainsi quinze fois plus d’omega 3 qu'un œuf standard.

Évidemment, ces allégations de santé sont devenues un argument marketing. Et il y a un argument en plus sur l'étiquette: ces œufs  maintiennent "un taux de cholestérol normal dans le sang". L'AFSCA vient régulièrement contrôler le taux d’oméga 3 pour que Colombus puisse le mentionner sur l'étiquette.

Décrié à un moment car il augmente le taux de cholestérol, l’œuf redeviendrait-il un aliment santé? A condition ne pas en manger plus d'un par jour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK