Retour de colis : gare aux frais exorbitants !

Vous avez été très nombreux en fin d’année à commander vos cadeaux sur internet. Les ventes en ligne ont littéralement explosé. La faute au covid et aux mesures sanitaires qui régissent en ce moment le shopping en magasin. La faute aussi aux offres alléchantes que l’on trouve de plus en plus souvent sur la toile. Mais attention, l’enthousiasme peut vite faire place au désenchantement.

De nombreux consommateurs en ont fait les frais. Car, le risque avec les commandes en ligne, c’est de recevoir un article non conforme qu’il faut renvoyer à l’expéditeur. Et, dans cas ce cas, mieux vaut être au courant des tarifs liés au retour de commandes. Parfois, ils peuvent coûter presqu’aussi cher que l’article en question…

49 euros pour un blouson

Nous avons fait l’expérience avec un blouson pour homme repéré sur un site internet. Très stylé, pas de cuir, du simili, mais peu importe, l’article a un look plutôt sympa. Et, en plus, la promo est attractive : 62,99 euros au lieu de 125 euros, de quoi se laisser tenter… Après plusieurs semaines d’attente, c’est la douche froide. Le blouson n’a aucune allure, la coupe est négligée et la matière est de piètre qualité.

Ni une ni deux, c’est donc retour vers l’expéditeur. Le vendeur, situé en Chine, promet de rembourser la totalité de la commande mais avec un retour à nos frais. Et, là, nouvelle douche froide : au bureau de poste, on nous annonce que les frais de retour en Chine pour ce colis s’élèvent à 49 euros ! A ce prix-là, on gardera le blouson !

Tout cela est-il bien légal ?

2 images
Homme pas satisfait de son colis © Getty Images

Parfaitement légal

Le consommateur ne bénéficie-t-il pas d’un droit de rétractation gratuit ? La réponse fuse : c’est non !

Que ce soit en Europe ou hors Europe, tout vendeur a le droit de faire supporter les frais de retour par le client.

Le porte-parole du SPF Economie, Etienne Mignolet. " Que ce soit en Europe ou hors Europe, tout vendeur a le droit de faire supporter les frais de retour par le client. Ils sont juste obligés d’en informer les consommateurs dans leurs conditions générales de vente. Ils ne sont pas tenus de fournir les tarifs. A charge du consommateur d’être vigilant au moment de l’achat. "

Autrement dit, avant de succomber à une offre alléchante sur internet, il faut toujours lire attentivement les conditions qui figurent sur le site et surtout bien vérifier où se situe le vendeur. Plus il sera éloigné, plus les frais de renvois seront importants. En clair, un renvoi de colis en Europe coûtera évidemment beaucoup moins cher qu’un retour au bout du monde. Avec le leader mondial de la vente en ligne qui, lui, prend les retours à sa charge, on avait fini par l’oublier…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK