"Retour à l'expéditeur": voyage ubuesque au pays du courrier mal acheminé

L’histoire de Sandrine et du courrier qui ne lui était pas destiné ressemble à un long voyage en terre absurde … Sandrine a acheté sa maison il y a plus de quatre ans et elle a continué à recevoir le courrier des occupants précédents. "Le précédent locataire qui y vivait n’avait pas fait les démarches pour changer d’adresse, donc j’ai continué à recevoir tout son courrier pendant plusieurs années …".

Pendant tout ce temps, donc Sandrine a patiemment retourné une partie des envois en y apposant la mention "retour à l’expéditeur, n’habite plus à cette adresse". Et puis, il y a aussi du courrier qui a pris la direction de la poubelle à papier... " Le couple qui louait la maison était abonné à tous les magazines par correspondance qu’on connaît, donc je recevais des tonnes et des tonnes de courrier, donc ça j’ai jeté, j’avoue. J’ai aussi reçu des lettres de huissiers que j’ai réexpédiées."

Impossible de se défaire du courrier bancaire

Au fil du temps les choses se sont arrangées sauf pour les extraits de compte envoyés par la banque bpost. Tout récemment, Sandrine a donc encore reçu le courrier bancaire de l'ancien locataire. "J’ai eu un monsieur en ligne qui m’a dit qu’ils étaient tenus légalement d’envoyer le courrier là où le possesseur du compte avait indiqué l’adresse, donc la mienne en l’occurrence puisqu’il n’a pas fait la démarche de changer, et au niveau du service distribution, ils me disent être tenus légalement de distribuer le courrier, quoi qu’il arrive". Une situation que Sandrine qualifie elle-même d’ubuesque : "Je trouve que ça n’a pas de sens parce je suis la seule personne domiciliée ici, je peux le prouver, et on continue à m’envoyer ce courrier qui ne m’est pas adressé, qui n’est pas à moi!".

Face à cette situation a priori inextricable, nous avons pris contact avec bpost qui s'est penché sur le cas de Sandrine et, coïncidence, au moment de notre entretien avec Sandrine, nous avons reçu un mail de la part de la porte-parole de bpost: "J’ai reçu confirmation de la part de la banque que la cliente ne recevra plus aucun courrier qui ne lui est pas destiné ".  

Tout finit bien donc pour Sandrine mais il lui aura tout de même fallu plusieurs années (et en passant un petit S.O.S à "On n’est pas des pigeons") pour qu’elle soit définitivement débarrassée de cette correspondance indésirable ...

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir