Réouverture des salles avec une offre de films exceptionnelle

Après l’annonce de la réouverture des salles de cinéma, les affichages aux entrées des différentes complexes visités n’ont pas encore bougé. C’est le calme plat, mais dans les cartons des exploitants et des distributeurs, les films s’impatientent et se bousculent.

Des centaines de film en attente

On parle d’embouteillage de films. Laurence Hottart, directrice du cinéma Caméo explique: " L’offre est énorme en fait, puisque la production, les tournages ne se sont pas arrêtés pendant ces huit mois d’arrêt du secteur. Et donc, il y a plus de 450 titres qui attendent d’être diffusés dans les salles, donc, ce n’est pas la matière qui manque. "

On a l’embarras du choix, nous disent les exploitants de salles.

Il y a d’excellents films, d’excellents titres qui arrivent, qui ont été primés.

Et dans cette masse inédite de titres, on retrouve ceux qui ont fait un faux départ, en octobre dernier. Il y a ceux aussi qui ont eu le temps de récolter quelques distinctions. Laurence Hottart, directrice du cinéma Caméo, le confirme: " Il y a d’excellents films, d’excellents titres qui arrivent, qui ont été primés. Je pense à Drunk qui était sorti au mois d’octobre, mais qui n’a eu qu’une journée de programmation, donc qui va évidemment trouver sa place. "

Des blockbusters dans les starting blocks

Les salles misent aussi sur des blockbusters.

Venant de France, on attend entre autres les films Kaamelott et OSS 117.

Du côté des Etats-Unis aussi, de grosses productions sont prêtes à sortir.

Anneleen Van Troos, responsable communication des cinémas Kinepolis, nous précise lesquelles : " Les grands studios ont quand même confirmé plusieurs grands titres pour les prochaines semaines et pour l’été. Donc, par exemple début juillet : Fast and Furious 9, déjà. Mais en juin aussi: Quiet Place, Pierre le Lapin…"

Streaming à domicile versus salles de cinéma

L’offre proposée par les salles sera donc vaste, variée et de qualité. Mais les cinémas devront encore et toujours plus faire face à la concurrence des plateformes.

C’est une expérience toute différente quand même.

Anneleen Van Toos tempère: " Les plateformes de streaming effectivement ont connu un grand succès l’année passée, parce que les gens devaient rester chez eux. Mais c’est quand même les cinémas et les plateformes de streaming en fait, c’est une expérience toute différente quand même. "

L’avènement des plateformes, en tout cas, leur succès grandissant, ne va pas tuer le cinéma, pas encore en tout cas.

Laurence Hottart, directrice du cinéma Caméo : " On pense que les deux choses peuvent coexister. Je pense qu'on peut être abonné à une plateforme et regarder du film et de la série à la maison et continuer à venir au cinéma. Ce sont deux choses différentes, le cinéma, ça reste une sortie, ça reste quelque chose de social. Et je pense que l’avènement des plateformes, en tout cas leur succès grandissant ne va pas tuer le cinéma, pas encore en tout cas. "

Aujourd’hui et fort heureusement pour elles, les salles peuvent encore compter sur des exclusivités. Elles redeviendront ainsi le 9 juin les uniques endroits où découvrir la plupart des nouveautés.


Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK