Recyclage des voitures électriques et hybrides : la Belgique à la pointe

Une voiture électrique se recycle comme un modèle traditionnel
2 images
Une voiture électrique se recycle comme un modèle traditionnel - © Tous droits réservés

C'est la question que tout le monde se pose : que faire des voitures électriques hors d'usage ? Et bien, contrairement à ce que beaucoup aiment à penser, on les recycle tout comme les voitures traditionnelles. 

Depuis vingt ans, Febelauto est l'organisme mandaté par les importateurs belges pour recycler leurs véhicules. Une voiture peut être recyclée à hauteur de 97%! Et l'avènement des voitures électriques n'a pas changé fondamentalement la donne. La seule différence étant la dangerosité de la batterie, surtout en cas de casse. Il a donc fallu former du personnel et seules quelques entreprises ont obtenu le label "plus" permettant de démonter les batteries.

Watt4ever, le consortium belge du recyclage

Fort de son expérience dans le recyclage de véhicules traditionnels, Febelauto a créé Watt4ever, un consortium d'entreprises capables de s'attaquer aux modèles hybrides ou entièrement électriques. Car le recyclage nécessite différentes compétences qu'on ne trouve pas dans une seule société. 

Le cycle commence dans une entreprise de démantèlement, où l'on dépollue tout d'abord le véhicule, en lui enlevant ce qui peut être réutilisé immédiatement (pneus, jantes, etc.), les liquides (carburant, eau...), les fluides (airco) et les batteries électriques. Le reste passe au broyeur pour en faire des confettis, confettis qui seront ensuite triés de différentes manières afin de ne pas mélanger les matières. Celles-ci seront revendues afin d'être réutilisées. 

Les batteries des voitures électriques et hybrides sont ensuite précautionneusement transportée dans une autre entreprise, spécialisée dans le recyclage d'appareils électroniques. Elles y sont démontées en modules, voire en cellules. Chaque module sera testé. Ce qui fonctionne encore pourra être réutilisé dans une unité de stockage domestique. De quoi utiliser en soirée le surplus d'énergie produit par des panneaux photovoltaïques par exemple. Cette prolongation de vie concerne 30% des batteries issues des véhicules.


►►► Les ventes de voitures hybrides ont décollé en 2020


Le reste est envoyé dans une troisième usine, principalement chez le géant Umicore, qui va utiliser des procédés d'hydrométallurgie et de pyrométallurgie pour récupérer les différents métaux et les terres rares. Ceux-ci sont refondus et revendus afin d'être intégrés dans de nouvelles batteries. Là où de nouveaux matériaux nécessitent d'être extraits de mines, le recyclage permet une revalorisation à moindre coût. Ce qui ne peut être réutilisé (plastiques, électrolytes...) sert alors de combustible.

Au bout du compte, c'est plus de 96% d'une voiture électrique qui peut être recyclé. A peine un petit pour cent de moins qu'un véhicule traditionnel.

Et si, pour l'instant, seuls 3% des véhicules recyclés sont électriques ou hybrides, notre pays est déjà prêt à en absorber dix fois plus. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK