"Râleuse", "Madame je sais tout", "Monsieur génial": les t-shirts pour enfants sont-ils sexistes ?

En 2016, Daisy, une petite britannique fait le tour de la toile avec une vidéo la montrant en colère dans un rayon de vêtements. Les raisons de sa colère ? Les inscriptions sur les t-shirts devant elle : les garçons ont droit à "Think outside the box" (que l’on pourrait traduire par "Sors des sentiers battus") ou à "Héro"… Les petites filles se voient proposer un pull avec l’inscription "Hey !" ("Salut !").

A l’époque, les marques s’excusent et annoncent qu’elles veilleront à ce que les messages soient aussi rigolos, inspirants ou positifs pour les garçons comme pour les filles.

En 2019, où en sommes nous ? Nous avons mené l’enquête.

"Râleuse", "Madame je sais tout" face à "Monsieur Génial" et "Mister Astronaut"

Après avoir promené nos caméras dans plusieurs grandes enseignes de prêt à porter le constat est accablant.

Dans le rayon des garçons, des t-shirts aux messages positifs, inspirants. On leur propose de devenir astronaute, pompier ou paléontologue.

 

Et chez les filles, on a trouvé des robes et des t-shirts : "Débordée", "Râleuse", "Madame je sais tout"… 

Certains bons élèves

Certaines grandes enseignes ont en effet respecté cette idée. H&M par exemple propose, après plusieurs campagnes également mal ciblées, des t-shirts mixtes, fille garçon, aux messages positifs.

Mais comme c’est le cas pour ses concurrents, ces collections mixtes et ces exemples positifs sont bien présents sur le web, mais beaucoup moins en magasin.

Comment cela est-il possible ? Nous avons posé la question à la porte-parole du groupe suédois : "Il faut savoir que certains articles sont uniquement disponibles sur le web, ce sont des exclus. Il faut aussi voir si l’article est peut-être déjà dispo sur internet mais pas encore en magasin."

Le son de cloche est le même chez JBC. Là aussi nous constatons plus de t-shirts positifs sur le net pour les filles que dans les magasins, où, là non plus, il n'y a pas d’équivalent. Par exemple, pas de "Monsieur je sais tout" pour les petits garçons. Lors de notre caméra cachée chez Tape-à-l’oeil aussi on nous explique qu’il n’existe pas de T-shirts "Râleur" et "Débordé" et on nous renvoie vers le site internet…

"On connote les petites-filles !"

Et pourtant, l’importance des messages que nous donnons à nos enfants est primordiale. Sans le vouloir certainement, et sous couvert de l’humour, ces marques propagent des stéréotypes. " On est marqué quand on porte un t-shirt", explique Joëlle Liberman, sociologue et directrice chez Egerie Research. " C’est ce que l’on présente de soi, c’est une expression de qui on est, et donc ce n’est pas banal". Pour Jöelle Liberman, ce style de message est donc négatif pour les petites filles : " On va se retrouver avec des petites princesses qui toute la journée, toute la semaine vont porter ces t-shirts "Princesse", peut-être que ça fait sourire les parents mais ce que cela raconte d’elle, socialement elle doit le porter. Même si elle n’en est pas consciente, ça la connote."

Nous nous sommes promenés en rue pour aller à la rencontre des consommateurs, dans nos mains, les t-shirts. Si beaucoup commencent par nous répondre que c’est de l’humour, ils sont plus nuancés quand on leur explique que ces t-shirts aux messages "humoristiques" n’existent que pour les filles : "Mais pourquoi seules les filles seraient râleuses ?", se demande une jeune fille. "C’est une discrimination ! J’ai moi-même un t-shirt sur lequel est écrit Emmerdeuse, mais voilà j’en rigole, je suis plus grande… Mais une petite fille de deux ans n’a pas ce recul, elle pourrait plus mal le prendre", ajoute-t-elle.

Un jeune homme estime, lui, que les habitudes changent : "On est aujourd’hui dans une nouvelle époque, une phase d’évolution. On fait partie d’une génération pour qui ce genre de stéréotypes n’existent plus… Mais en 2019, ce genre de t-shirts, ca ne devrait pas exister."

Notons encore que, contactée par nos soins, la marque Tape-à-l’oeil, n’a pas souhaité réagir.

>>>> A découvrir aussi: Les t-shirts sexistes pour nos enfants : "Ce n'est pas anodin !"

Reportage du JT 13h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK