Quels sont vos droits quand vous achetez sur Internet ?

Vous n’achetez plus que sur Internet mais vous ignorez vos droits ? On fait le point avec Annie Allard.

Si vous êtes un adepte du shopping en ligne, il serait judicieux d’avoir quelques bons réflexes et connaître les règles en vigueur.

Qui est responsable de quoi ?

Quand vous commandez sur Internet, votre interlocuteur commercial, c’est le vendeur. Cela veut dire qu’il est responsable du colis que vous achetez jusqu’à ce qu’il soit physiquement entre vos mains.

S’il arrive endommagé ou s’il n’arrive jamais parce qu’il a été perdu ou encore, parce qu’il a été volé, ce sera quand même le vendeur le responsable peu importe que ce soit de sa faute ou pas.

Et le livreur dans tout ça ?

Le livreur est l’intermédiaire entre vous et le vendeur. Lors de la livraison du colis, vous avez intérêt à être présent pour constater s’il y a dégâts ou objet manquant.

Si c’est le cas, vous devez prévenir immédiatement votre vendeur. Comment ? En prenant des photos et en le mentionnant sur le bordereau de livraison.

Si vous n’êtes pas là quand le livreur dépose votre achat, vous ne pourrez apporter aucune preuve qu’il a été défectueux avant que vous l’ayez eu dans vos mains.

Quelqu’un d’autre peut le réceptionner à ma place ?

Le livreur ne peut pas prendre l’initiative de déposer votre colis ailleurs que chez vous, sauf si vous lui aviez expressément demandé.

Mais tenez compte d’une chose, c’est qu’en faisant cela, vous perdez tous vos droits ! Celui qui le réceptionne à votre place ne peut être considéré comme "nouveau responsable ". S’il y a un souci, vous n’aurez aucun moyen de prouver que vous n’y pouvez rien.

Le bon réflexe à avoir

Quoi qu’il en soit, vous avez tout intérêt à être présent lors de la réception du colis pour pouvoir vérifier l’état de votre marchandise avant que le livreur s’en aille.

Si votre livreur dit qu’il n’a pas le temps de constater l’état de la marchandise, ayez le réflexe d’inscrire sur le bordereau de livraison "sous réserve d’examen ultérieur de l’état de la marchandise."