Pourquoi faut-il parfois patienter des mois pour un rendez-vous chez le spécialiste?

Dans deux semaines, six mois, un an voire plus… Prendre un rendez-vous médical peut parfois constituer un véritable challenge. Les spécialistes sont trop sollicités, les généralistes pas assez nombreux, vaut-il mieux faire un examen à l’hôpital ou dans un cabinet privé ? L’équipe radio d’ "On n’est pas des Pigeons" a mené l’enquête pour vous.

Nous avons contacté dix spécialistes dans cinq domaines différents : gynécologie, orthodontie, radiologie, dermatologie et ophtalmologie. Nous avons donc pris contact avec 50 personnes. Nous leur avons demandé quand nous pourrions avoir un rendez-vous et les réponses étaient assez variables de l’un à l’autre. Néanmoins, un constat peut être effectué : prendre un rendez-vous dans un cabinet privé est plus rapide qu’à l’hôpital. Malgré cela, il vaut mieux être déjà patient chez le médecin car certains spécialistes ne prennent même plus en charge de nouveaux dossiers.

Jacques de Toeuf, président de l’Absym (principal syndicat médical en Belgique) explique les délais par plusieurs raisons, parfois liées au comportement des patients.

Pourquoi doit-on attendre longtemps pour avoir un rendez-vous?

"Ça dépend des spécialités… C’est surtout dû à une demande qui s’est emballée, avec un certain nombre de personnes qui veulent être vues tout de suite. Le deuxième facteur, qui n’est pas le plus important mais ce n’est pas rien : 10% des personnes qui ont pris un rendez-vous, ne viennent pas et ne préviennent pas. Les plages horaires restent donc libres, le médecin se tourne les pouces et un autre patient ne peut pas en profiter. Le troisième point c’est la compréhension des gens, les patients vont d’emblée voir vite un spécialiste alors que ce n’est pas toujours nécessaire. Pour les ophtalmologues, il y a un autre souci… Il n’y a qu’un gros quart des médecins qui font des interventions chirurgicales et c’est là que la demande est importante."

Quand on voit la difficulté à prendre un rendez-vous chez nous… Est-ce qu’on a un problème en Belgique, on n’a pas assez de médecins?

"Il y a des médecins généralistes qui ne prennent pas de nouveaux patients. Mais, a priori à part dans quelques zones bien connues (Hainaut, Luxembourg, certaines parties de Liège ou du namurois) où il y a une désertification de cabinet, ailleurs ça va."

Par exemple pour une IRM, les délais d’attente sont très longs, comment fait-on?

"Cela fait quinze ans que les ministres successifs programment ou limitent des IRM pour faire des économies. Malheureusement, il n’y en a pas assez et ça fait des années qu’on le dit ! Il n’y a pas assez de machines autorisées. On a même fermé certaines machines qui fonctionnaient très bien…"

N’oubliez donc pas de bien prévenir votre médecin si vous ne savez pas répondre présent à votre rendez-vous. Grâce à cela, un autre patient pourra bénéficier de soins et la liste d’attente sera, peut-être, moins longue.

Et puis ensuite, rendez-vous d’abord chez votre généraliste pour que lui puisse déterminer chez quel spécialiste vous envoyer et peut-être même prendre le rendez-vous pour vous, en fonction de l'urgence.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK