Pour les maladroits du jardinage, il y a le jardin connecté

Avec le beau temps, c'est l'occasion d'aller faire un tour au jardin. Peut-être avez-vous la main verte ? Si ce n'est pas le cas, rassurez-vous, car la technologie est là pour vous aider.

Même quand on va au jardin, quand on sort pour profiter des beaux jours, des premiers rayons du soleil… Le bon geek de base, lui, emporte quand même son smartphone et ses objets connectés. Car oui, aujourd’hui, même le jardin se connecte au Wifi pour nous faciliter la vie, et ça, c’est chouette (ou pas pour les puristes) ! 

Un pot de fleur intelligent

Prenons le cas par exemple d'un pot de fleur intelligent. A quoi un pot de fleur connecté peut-il bien servir ?! Le plus connu des pots de fleurs connectés (aussi l’un des plus chers), c’est le fameux Parrot Pot. Fabriqué donc par Parrot, la marque qui est connue pour les drônes et les casques audio. Concrètement, c’est un pot de fleur autonome. En effet, il s’arrose lui-même. D’abord, il faut télécharger l’application Flower Power et choisir sa plante parmi 8000 propositions (on peut identifier la sienne avec des photos, si besoin) et il faut aussi choisir son environnement (intérieur ou extérieur). Il est même possible d’ajouter la photo de sa propre plante une fois en place.

Le pot intègre une réserve de 1,2 litres d’eau. Il est aussi composé de capteurs d’humidité, de lumière, de température, d’air et d’un capteur pour le contenu de l’engrais. Le pot effectue le check-up de la plante à chaque ouverture de l’application et décide de l’arroser, ou non.

Il n'y a pas besoin d’avoir la main verte : la plante et son pot vivent seuls et en parfaite symbiose, pas besoin de se mêler de leurs affaires ! Ce pot est vendu 149 euros sur le site du constructeur, mais il est également possible de le trouver à 99 euros ailleurs, notamment sur Amazon.

Il y a aussi d’autres objets qui permettent de rendre les pots de fleurs intelligents :

  • Le Flower Power de Parot à 49 euros. Détecteur d’humidité, il envoie une notification à votre téléphone ou un tweet pour vous rappeler d’arroser la plante, mais n’arrose pas lui-même.
  • Le capteur Edyn à 90 euros. C'est un réseau de capteurs à installer dans son jardin. Ils mesurent la température ambiante, l’humidité, l’intensité lumineuse et la conductivité électrique du sol. Il y a également une valve connectée qui permet de programmer l’ouverture et la fermeture des robinets de manière autonome, ou d’activer son robinet à distance si on a oublié ou si l'on est en vacances.

Et si on sort de la maison ... ? 

Il existe le gazon connecté, par exemple, grâce au Green IQ. C'est un système pour lequel il faut quand même débourser 249 euros mais qui promet de faire des économies d’eau. Comment ? C’est une console de jardin intelligente qui auto-ajuste en permanence le système d’irrigation et l’éclairage de votre jardin. Ce système promet une économie d’eau (jusqu’à 50% sur base annuelle). Grâce à une connexion internet (via Wifi), le GreenIQ se géo-localise et télécharge automatiquement et quotidiennement les données météo de votre maison à partir de la station météo la plus proche de chez vous (informations passées, présentes et futures). La station est alors capable de programmer automatiquement le besoin d’irrigation jour par jour. Le Green IQ pilote aussi l’éclairage.

  • Smart Water Control de Gardena à 400 euros. Un ensemble de valves connectées à une station qui centralise tous les objets connectés du jardin.
  • BeeWi water control 69 euros, le système le moins cher.

On peut même avoir un potager ... autonome et connecté !

Le potager Basile coûte 200 euros. Son utilisation est simple : on insère les graines de plantes aromatiques voulues dans les espaces prévus à cet effet, on ajoute des nutriments et Basile fait le reste. On utilise des capsules, comme pour le café ! Pour l'arrosage, il n'y a pas besoin de s'inquiéter ! Un système de pompe relié à un réservoir d'eau de quatre litres apporte l'eau de manière automatique aux différentes plantes.

L'éclairage fonctionne grâce à des LED et remplace donc la lumière naturelle. L'utilisateur doit installer une application sur son smartphone qui le préviendra lorsqu'il faudra renouveler le réservoir d'eau. Avec une autonomie de trois semaines, Basile facilitera la tâche des jardiniers en herbe …

Et pour le gazon ? 

Grâce à la tondeuse connectée, c'est le Robomow ! Les tondeuses automatiques commencent à se démocratiser. Robomow coûte à présent 500 euros. Elle est utile aussi bien pour les grandes que pour les petites surfaces. Son déclenchement est manuel et elle vient se recharger toute seule quand elle a fini, un peu comme les aspirateurs connectés... Cette tondeuse permet également d'envoyer des rapports à votre téléphone via une application. 

Vous pouvez retrouver les différents articles ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK