Coup de gueule d'un pépiniériste : plus d'égalité entre la grande distribution et les commerces spécialisés !

Comme beaucoup de commerces, Benoît Paquet, pépiniériste, a fermé les grilles de son magasin. Plus aucun consommateur n'a accès au comptoir, seules quelques commandes par e-mail sont honorées.

Mais à l'arrière du magasin, le travail doit se poursuivre ! Benoît produit dans ses serres des plantes annuelles.

Tout ceci n'est pas équitable !

A quelques kilomètres du commerce de Benoît, d'autres enseignes de jardinage mais aussi des grandes surfaces sont quant à elles, toujours accessibles aux consommateurs. Dans ces magasins, à côté des produits de première nécessité, on vend également des articles de jardinage ! 

Pour ce professionnel de l'horticulture, c'est de la concurrence déloyale. En outre, les semaines à venir seront déterminantes pour écouler sa production de plantes annuelles, ce qui le met dans une situation très critique.

Après 40 ans de métier Benoît compte bien évidemment mettre tout en œuvre pour maintenir son activité, mais il attend aussi plus d'égalité entre la grande distribution et les commerces spécialisés.


►►► À lire aussi : Le secteur de l'horticulture est durement touché par le coronavirus  ?


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK