Piloter un drone à des fins professionnelles : procédures accélérées ?

Selon le journal flamand "De Tijd" , la vente de drones est exponentielle dans notre pays depuis la mise en place de la législation en 2015 et actualisée en 2016. De 15.000 drones achetés en 2015, il se pourrait qu'on atteigne les 100.000 d'ici à la fin de l'année 2016 !

La procédure est longue mais ça devrait s'arranger

Pour les drones de plus d'1 Kilo qui sont soumis à l'enregistrement obligatoire, l'administration du SPF mobilité compte plusieurs centaines de demandes en attente, et du coup ,  les candidats à la licence de pilote trépignent un peu ! en effet, ils leur faut plusieurs mois encore aujourd'hui pour atteindre la fin de la procédure et pratiquer en toute légalité.

De nombreux professionnels sont intéressés par l'usage de type d'outil : les métiers de l'image en général, mais aussi les géomètres, les architectes, certains métiers du patrimoine, des grandes entreprises, l'inspection immobilière etc ..

Le parcours pour un "pro" du drone

Le parcours commence par une formation pratique et théorique, quasi similaire que celle d'un pilote d'un petit avion, et donc tout aussi difficile ! le candidat devra passer un examen médical poussé et pour obtenir sa licence avec son drone , il devra le faire homologuer, l'immatriculer,  l'assurer ( Même pour le jour de l'examen ! Certaines compagnies couvrent la journée d'examen) et enfin passer l'examen. Une fois ce dernier réussi réussi, il ne suffit plus que de quelques jours pour obtenir sa licence.

La démarche est coûteuse . Outre le prix du drone, il faudra compter un bon millier d'euros pour la validation administrative.

Procédures accélérées

Les nouvelles du SPF mobilité sont rassurantes quant à la durée des procédures. Il est question assez rapidement de numériser les formulaires et ainsi pouvoir réaliser ses démarches administratives en ligne. La volonté des autorités est aussi d'éradiquer les vols illégaux qui se sont multipliés ces derniers mois , notamment parce que les détenteurs de drone en avaient assez d'attente leur papier ! Gare à eux s'ils persistent dans ce sens , les amendes actuellement de 500 euros pourraient très bien être augmentées et deviendraient cumulatives si plusieurs infractions étaient commises !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK