Pigeons a testé : l'épilateur à lumière pulsée à 49,90 euros de chez Cora

Cette semaine, On n’est pas des pigeons a testé une super promo dans le folder de Cora : un épilateur babyliss à 49,90 euros.

La promesse de cet appareil normalement à 129,90 euros est claire : épiler grâce à de la lumière pulsée. 100.000 flashes en tout. Pour un résultat apparemment visible après huit séances. Le produit permettrait d’avoir 90% de poils en moins et peut s’utiliser sur les jambes, la zone maillot, les aisselles et le visage. De quoi faire rêver… Oui mais ce Babyliss testé cliniquement, est-il vraiment pratique et efficace ?

Pour le tester, nous avons demandé l’avis de Muriel Creusot, un médecin, experte en esthétique dermatologique notamment.

Les plus :

  • L’appareil est joli et le mode d’emploi se révèle hyper complet.

Les moins :

  • Il faut un certain entraînement avant de trouver comment bien manipuler cet épilateur. Ne fonctionnant que si la zone de contact est optimale, on a vraiment du mal à l’utiliser sur toutes les zones. Et puis, il faut faire attention à ne pas repasser sur l’endroit qu’on vient de traiter et rester suffisamment serré pour que l’épilation soit homogène, ce qui est compliqué.
  • Le produit ne marche que sur secteur, donc pas pratique en fonction de la zone à épiler. On peut vite se retrouver avec le fil emmêlé autour de la jambe.
  • La lumière peut gêner les yeux sensibles, donc il aurait été bienvenu d’inclure des lunettes dans la boîte.
  • Durant l’épilation, l’appareil fait un bruit continu vraiment désagréable.
  • La promesse des 90% de poils en moins ne vaut que pour les jambes. Les poils sur le visage étant hormono-dépendants, l’appareil n’aura aucune efficacité sur cette zone.
  • Même après huit séances, l’épilation ne sera pas définitive. Le poil repousse toujours…

Verdict : Vu le temps nécessaire pour épiler une jambe qui aura de toute façon toujours des poils, je n’achète pas cette promo. Même à 49,90 euros, l’utilisation est trop fastidieuse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK