Pesticides dans l'alimentation: peut-on les éliminer au lavage?

Mangez cinq fruits et légumes par jour, c'est une petite musique qui résonne dans un coin de notre cerveau... Pour autant, en février, une étude française publiée par Générations Futures jetait le trouble.

Que disait-elle? Que 75% des fruits et 40% des légumes, non bio, portaient des traces quantifiables de pesticides. Parmi ceux-ci, le raisin arrivait en tête du classement - en moyenne 19 traitements de pesticides décelés! - et pour les légumes, le céleri était le plus contaminé.

Faut-il donc manger cinq fruits et légumes contaminés par jour? Avouez que pour un consommateur, il devient difficile de s'alimenter sainement avec des injonctions que viennent contredire les expérimentations...

Peut-on s'en sortir en lavant nos fruits et légumes?

A la rédaction des Pigeons, on s'est donc posé une question toute simple: peut-on s'en sortir en lavant nos fruits et légumes? En les passant sous l'eau, les résidus de pesticides vont-ils s'éliminer? Nous avons donc réalisé un test grandeur nature: nous avons acheté du raisin et du céleri et nous l'avons fait analyser par un laboratoire spécialisé dans la recherche de pesticides. Première surprise: tant le raisin que le céleri ne contiennent de traces que d'un seul pesticide et encore en faible quantité... Ils ont été achetés chez Colruyt, les résultats seraient sans doute différents selon les enseignes.

Dans les deux cas, c'est la présence de fongicides qui a été relevée: du chlorotalonil pour le céleri, du boscalid pour le raisin. Alors comment se sont-ils comportés avant et après lavage? Pas de la même manière selon qu'il s'agisse du fruit ou du légume... Une fois lavé, le céleri ne comporte plus aucune trace de pesticide mais par contre, on n'a enregistré aucune différence pour le raisin, les traces de boscalid ont bien persisté.

Conclusion: il n'y a pas moyen d'en tirer... Le lavage va éliminer les résidus de pesticides dans certains cas mais pas dans d'autres, impossible de généraliser.

Bruno Schiffers, professeur de phytopharmacie à l'Université de Gembloux conseille: "En non bio, pour éliminer les pesticides de l'alimentation, mieux vaut éplucher les fruits et les légumes, voire les servir en compote quand c'est possible." Et quand nous objectons que ce mode de préparation fait perdre les vitamines, l'expert poursuit: "effectivement,c'est une question de balance coût/bénéfice".

Globalement, les fruits et légumes les plus sûrs sont:

  • L'avocat
  • Le mais
  • Les asperges
  • La betterave
  • L'ananas
  • Le chou vert et le chou fleur
  • L'oignon
  • Les potirons
  • Les petits pois
  • Le melon miel, à la chair jaune et le melon canteloup
  • Les kiwis
  • Les prunes
  • Le brocoli
  • La mangue et la papaye

Les mauvais élèves sont:

  • Les raisins
  • Les agrumes (qui contiennent globalement énormément de résidus de pesticides)
  • Les cerises
  • Les fraises
  • Les pêches et les nectarines
  • Les pommes
  • Les poires
  • Le céleri
  • Les herbes fraîches
  • Les endives
  • Le céleri rave
  • Les laitues
  • Les poivrons
  • Les poireaux
  • Les tomates
  • Les concombres
  • Les courgettes

Entre la peste et le choléra, le consommateur fera son choix...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK