Payer une rançon pour récupérer ses données informatiques : une escroquerie qui prend de l'ampleur

Attention, soyez prudents et attentifs! De nouveaux problèmes informatiques sont en train de se répandre petit à petit sur vos écrans... Dans ce cas-ci, vous pouvez recevoir un mail, et en cliquant sur le lien, toutes vos données sont rendues inaccessibles. Et pour les récupérer, vous allez devoir payer une rançon. C'est une escroquerie qui arrive de plus en plus souvent, et qui prend de l'importance dans notre pays. Il y a eu 275 victimes fin 2015 et 6261 fin 2016. Il est donc grand temps de se méfier!

La méthode de contamination va toujours s’appuyer sur deux éléments : notre inquiétude ou notre curiosité. L’idée étant évidemment de nous pousser à cliquer. Ce mail que beaucoup de gens ont reçu contient un lien Dropbox et le lien se termine par une extension zip. C’est donc un fichier compressé. Lorsqu'on clique pour l’ouvrir, le virus va alors s’installer.

Ou alors c'est un message provenant d’une structure connue comme bpost et qui vous explique qu’un colis a été présenté à votre adresse et qu’il n’a pas pu être livré. On vous invite ensuite à suivre un lien.

Un processus qui se déclenche après avoir cliqué sur un lien

Toutes vos données vont être cryptées et un compte à rebours va apparaître, vous expliquant que pour récupérer vos données, vous allez devoir payer une rançon. Nombreux sont ceux qui, paniqués, vont payer. Sauf qu’ils ne recevront jamais la clé promise...

Le problème de cette criminalité, c’est qu’elle a un caractère international très marqué et qu’il n’est pas toujours évident de se procurer les outils permettant de récupérer les données qui ont été cryptées.

"No More Ramson"

Il existe le projet "No More Ramson", qui est une initiative de l’unité spécialisée en criminalité informatique de la police néerlandaise, mais aussi de son équivalent au sein d’Europol. Et ce projet est mené avec deux sociétés spécialisées en sécurité informatique. L’objectif est clairement d’aider les victimes de ces logiciels rançonneurs à récupérer leurs données chiffrées sans avoir à payer de rançons aux délinquants.

La police belge a récemment rejoint le projet afin de permettre de communiquer les situations rencontrées par des victimes de notre pays mais aussi de pouvoir informer ces victimes de l’existence de solutions.

Comme il est aussi plus facile de prévenir la menace que d’y répondre une fois que l’ordinateur est infecté, le projet vise également à éduquer les utilisateurs sur la façon dont fonctionnent les logiciels rançonneurs et quelles contre-mesures ils peuvent adopter pour empêcher les attaques. En plus de ces conseils de prévention, le site met à votre disposition une multitude d’outils qui vous permettront peut-être de récupérer vos précieuses données ...

Conservez les supports touchés et faites régulièrement des sauvegardes

Les recherches autour des logiciels utilisés sont constantes et donc, si vous êtes victime de cette forme de criminalité numérique, conservez les supports qui ont été touchés car il n’est pas impossible qu’une bonne nouvelle puisse vous parvenir dans quelques mois. Veillez également à effectuer régulièrement des sauvegardes de toutes vos données, mais surtout, ne laissez pas le disque connecté en permanence car, dans ce type d'attaque, le virus va aussi toucher les supports externes!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK