Pas d'impunité sur la route !

Pas d'impunité sur la route !
3 images
Pas d'impunité sur la route ! - © South_agency - Getty Images/iStockphoto

Vous l’avez observé, la circulation sur les routes est fluide… Les mesures de confinement ont entraîné une chute spectaculaire du trafic. Selon Vias, le trafic de voitures a baissé de 70% dans les rues de Bruxelles. La tentation de rouler plus vite peut être grande pour certains automobilistes. D’autant qu’un sentiment d’impunité pourrait s’installer sur nos routes. A tort.

Les conducteurs sondés par l’Institut pour la sécurité routière disent ne pas rouler plus vite qu’avant la période. "Sur la base des données collectées par les systèmes de navigation des voitures, on remarque que les vitesses moyennes pratiquées par les conducteurs ont néanmoins augmenté de 6% sur les longs trajets et de 8% dans les rues de Bruxelles", nuance Vias.

Les zones de police contrôlent toujours la vitesse !

Actuellement, et ce n’est pas un secret, la priorité de la police est de veiller au respect du confinementCela ne signifie pas pour autant la disparition des contrôles. "Les zones de police contrôlent toujours la vitesse et comme il y a moins de monde, il y a aussi moins de P-V, ce qui garantit leur suivi" assure Benoit Godart, porte-parole de Vias.

Même constat pour l’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR). "En temps normal, le CRT, le Centre régional de traitement des infractions routières, traite entre 12.000 et 15.000 infractions chaque jour. Aujourd’hui, ce chiffre est descendu à 3000 environ." Non pas parce que les contrôles n’ont plus lieu, mais parce que la circulation est en forte diminution" constate Michaël Scholze de l’AWSR. Chacune des 72 zones de police établit ses priorités, mais le suivi des P-V est assuré, garantit l’Agence wallonne.

300 affiches sur les autoroutes et grands axes régionaux

Les hôpitaux ont assez de boulot. Pensez à ralentir !

Les services de secours de première ligne sont bien assez occupés par la crise sanitaire. Avec sa nouvelle campagne, L’Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR) appelle les citoyens wallons à conduire de façon responsable. 

C’est aussi le message que Vias souhaite faire passer : "Ne sortez qu’en cas de nécessité et si vous sortez, respectez à la lettre le Code de la route. Les policiers et les ambulanciers ont d’autres choses à faire que d’aller sur les lieux d’accidents."

Un rappel utile, même si les mesures de restriction des déplacements sont globalement bien respectées puisque neuf Wallons sur dix se déplacent – beaucoup – moins en voiture depuis le 18 mars, a annoncé l’Institut Vias. Sur l’ensemble du territoire, plus de huit Belges sur dix (83%) ont réduit leurs déplacements en voiture. 66% ont même diminué fortement leurs déplacements, mais avec des divergences entre régions.

S’ils sont neuf sur dix à moins se déplacer en Wallonie, ils ne sont que deux tiers à Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK