Optiwine ou comment sublimer son vin ... promesse tenue ?

Un petit coffret chic au design noir et blanc renferme trois bouchons qui ressemblent à du cristal. Mais en réalité, il s'agit d'une résine translucide totalement neutre que l'on utilise notamment dans les cosmétiques. Optiwine a été créé au sein d'une petite société du sud-ouest de la France afin d'éviter l'oxydation destructrice d'un bon vin dès l'ouverture.

Lorsque le vin est en bouteille, le bouchon joue par principe l’interface et filtre à oxygène du vin et c’est à travers ce bouchon que le vin va s’oxygéner et libérer les arômes. Les matériaux de bouchon utilisés sont importants pour l’oxygénation du vin.

Optiwine, ce sont trois bouchons de dimensions différentes en hauteur, flanqués de seize facettes sensées permettre l'oxygénation du vin de manière beaucoup plus subtile qu'une simple carafe. Il suffira de choisir le bon bouchon en fonction du vin que l'on veut déguster.

Nous avons fait le test avec cinq experts et non experts dans une école d'œnologie de Bruxelles. Deux vins étaient au banc d'essai : un blanc et un rouge, tous deux des grands crus. Ils ont été dégustés l'un avec le système Optiwine : en plaçant le bouchon adapté à chaque vin, en secouant lentement trois fois la bouteille puis en laissant reposer dix minutes. L'autre simplement ouvert depuis dix minutes. Le résultat ne s'est pas fait attendre : on a cherché la sublimation ... et donc peu concluant et sur le blanc comme sur le rouge !

De cette expérience on retiendra que si l'oxygénation du vin est importante, Optiwine s'avère être un gadget pour puristes. La carafe reste une belle manière d'agir en particulier sur des vins jeunes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK