Objectif zéro déchets à la Ferme de Berines

A la Ferme de Berines, près de Villers-la-Ville dans le Brabant wallon, Arnaud et Julien, maraîchers de père en fils se sont mis en tête de "sauver" un maximum de légumes estropiés ou abîmés qu'ils ne peuvent pas vendre aux clients.

En cette saison dans les champs un peu boueux de la Ferme de Berines, Julien passe une partie de son temps à arracher des poireaux... Et l'arrachage des poireaux cause parfois des victimes : certains se retrouvent amputés d'un morceau ou abîmés et parfois les belles feuilles vertes se détachent de la base du légume... Bref, les maraîchers se retrouvent bien souvent avec des produits qu'ils ne peuvent pas vendre dans le petit magasin de la ferme mais qu’il est possible de récupérer en partie…

Avant, c'était direction le compost

Auparavant, tous les légumes (et les fruits en été) qui ne pouvaient être proposés à la vente finissaient sur le tas de compost. Mais ça c’était avant. A la Ferme de Berines, on a vite décidé d’organiser une chasse au gaspillage en bonne et due forme.

Aujourd’hui donc tous les poireaux récoltés sont triés : d’un côté, les légumes présentables qui vont prendre la direction du magasin, de l’autre, les légumes abîmés ou mal formés qui eux vont être amenés en cuisine. Tous les légumes qui ne seront pas vendus vont être transformés.

Potage aux poireaux, carottes râpées ou encore, en saison, coulis ou jus de tomates vont désormais venir garnir les rayons du petit magasin de la ferme et les paniers "bio" livrés à domicile.

Du financement participatif végétal

Pour pousser plus loin la récupération de légumes et poursuivre son objectif "zéro déchets", la Ferme de Berines a lancé un financement participatif de manière à pouvoir investir dans du nouveau matériel. Chaque citoyen qui décide d’investir un peu d’argent reçoit une contrepartie en produits de la ferme, un paiement en légumes en quelque sorte. Il s’agit de réunir au total 7300€ pour mettre les installations aux normes de l’AFSCA et acheter du nouveau matériel (machine pour emballer sous-vide, mixeur). Bref, pour faire de la cuisine un véritable atelier de transformation, et pour faire de la Ferme de Berines une véritable exploitation "zéro déchets".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK