Nouveaux frais bancaires : les seniors pénalisés

Les nouvelles grilles tarifaires des grandes banques du pays le montrent, cette année, les clients qui ne sont pas "numérisés", comprenez : qui n'ont pas d'application bancaire ou qui ne font pas leurs virements en ligne, devront mettre la main à la poche. Une augmentation tarifaire qui va plus que probablement pénaliser les personnes âgées.

Sur 1 mois, Financité estime qu’une personne de 70 ans ou plus fera 2 paiements par domiciliation, 4 virements manuels et 1 relevé bancaire par la poste. Le total de ces opérations, en fonction de la banque, peut monter jusqu’à 111€ par an. Ce qui fait 7 fois plus que le service de base autrement dit : 16,20€ par an en moyenne.

Ces frais augmentent dans la plupart des banques qui emmènent leurs clientèles vers leurs services en ligne, une mesure qui risque de ne pas convenir aux seniors. Chez ING et BNP Paribas, les bornes de "self banking" disparaissent même petit à petit.

Chez BNP Paribas, un relevé bancaire coûtera désormais 4€ par mois en agence et 1€ par enveloppe. Un virement papier coûtera 2€ et 6€ avec l’aide d’un agent.

Même son de cloche chez ING où le relevé bancaire va devenir impossible à imprimer en agence et coûtera 5€ par an si vous choisissez de les recevoir par la poste. Le virement papier, quant à lui sera entre 1 et 2€.

Chez KBC et Belfius, pas de suppression des automates à l’horizon où l’impression reste gratuite, mais les prix s’adaptent tout de même. 

Pour un envoi postal, KBC fera désormais payer les relevés bancaires à 1,7€ par enveloppe et jusqu’à 15€ par mois. Tandis qu’un virement papier coûtera 1,5€.

Le relevé bancaire par courrier chez Belfius est à 1,7€ par enveloppe et le virement papier à 1,25€

Il y a quand même de bonnes nouvelles chez KBC et Crelan, qui choisissent de ne pas faire payer les virements papiers aux simples titulaires de comptes courant au profil " senior ". Chez Crelan, on signale même que : " L’envoi trimestriel des relevés n’est pas facturé aux plus de 70 ans. "
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK