Nouveau coup dur pour VW : des moteurs gourmands en huile

Après les moteurs truqués pour répondre aux tests anti-pollution, voici peut-être un scandale de plus pour le groupe VW qui commercialise les marques Audi, Volkswagen, Skoda et Seat. Certains de ses moteurs essence, des TFSI et des TSI construit entre 2008 et 2012, consommeraient beaucoup trop d'huile. Certains propriétaires parlent d'une consommation d'un litre tous les 1000 kilomètres, voire moins, tous les 600 pour notre témoin.

La voiture de Vincent Vanaeck consomme beaucoup d'huile. Le garagiste qui lui a vendu cette occasion l'avait prévenu, mais il ne s'attendait quand même pas à une telle consommation. "Je ne me rendais pas compte que ce serait aussi aussi important. Je dois remettre, en fait, quasiment, pratiquement aussi souvent de l'huile que quand je fais le plein d'essence. Je dois remettre un litre quand je fais 600 kilomètres." déclare Vincent Vanaeck, propriétaire d'une Audi.

Les preuves de cette surconsommation sont visibles à l’œil nu. Il y a les gaz d'échappement noirs tout d'abord et des résidus de combustion, ensuite, à la sortie du pot d'échappement. Pour le garagiste indépendant de Vincent Vanaeck, le problème est connu et répandu sur différents modèles du groupe VW. Ce professionnel l'explique par un défaut de fabrication. "C'est un problème d’étanchéité au niveau des segments. L'huile repasse par le piston avec les segments dans la chambre de combustion en trop grosse quantité." nous explique Giuseppe Panza, alias Pino.

Une action collective de Test-Achats

Comme 200 autres propriétaires de voiture, Vincent Vanaeck s'est tourné vers Test-Achats avec comme objectif : tenter d'obtenir un dédommagement. "Cette surconsommation en huile, ça cause des frais. Pourquoi? Parce qu'il faut à chaque fois payer pour remplacer l'huile. Il y a des gens qui se promènent avec des bidons d'huile dans leur voiture. Et en fait, cette surconsommation d'huile a aussi des effets sur le moteur. Ça abime le moteur, le cylindre, les bougies et tout cela entraine des frais. On a parfois une facture qui peut aller jusque 10 000 euros. Et donc, ce que ces clients veulent, c'est obtenir la réparation du préjudice qu'ils ont subit par rapport à tout ce qu'ils ont déjà avancé comme frais et les autres, ils veulent la réparation du problème pour que ça n'arrive plus dans le futur" explique Julie Frère, porte-parole de Test-Achats.

Même au-delà de la garantie des deux ans, le constructeur devrait intervenir. "Dès qu'on est sorti de cette durée de garantie, les personnes doivent payer et c'est parfois plusieurs milliers d'euros. Donc, pour nous, c'est une attitude qui est un petit peu hypocrite parce qu'on a déjà un précédent aux États-Unis. Une transaction a été conclue entre des propriétaires de ce type de véhicules et VW qui en fait reconnait un défaut de fabrication. Pour nous, à partir du moment où l'on reconnait qu'il y a un défaut de fabrication, il faut arrêter de distinguer 'pendant la durée de la garantie légale' et 'après'. Il faut réparer le problème pour tout le monde. Il faut indemniser les personnes qui ont déjà du avancer des frais" poursuit Julie Frère.

Pour la voiture de Vincent Vanaeck, le problème est connu, en tout cas par le concessionnaire Audi, comme le montre une note interne qui stipule clairement une "Consommation d'huile-moteur, supérieure aux données du constructeur."

A ce jour, aucune réparation n'a été réalisée, sans doute jugée trop coûteuse. En attendant, l'huile coule à flot.

Voici la liste complète des modèles concernés : http://www.test-achats.be/auto-velo/autos/en-direct/surconsommationhuile/2

Formulaire en ligne pour participer à l'action collective de Test-Achats : http://www.test-achats.be/auto-velo/autos/en-direct/surconsommationhuile

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK