Non, les pâtes ne font pas grossir! A condition de...

Non, les pâtes ne font pas grossir! A condition de...
Non, les pâtes ne font pas grossir! A condition de... - © Tous droits réservés

On entend souvent qu’elles font grossir et gonfler l’estomac. Les pâtes n’ont pas très bonne réputation auprès de ceux qui surveillent leur poids. Pourtant, elles sont un allié minceur de choix. A condition de les cuire al dente, de ne pas préparer des sauces trop riches et de manger des quantités raisonnables.

Elles font partie de la catégorie des féculents. Et féculents, ça rime avec... sucres lents! Quand on se met à la diète, le sucre, qu’il soit rapide ou lent, c’est la première chose qu’on bannit de son alimentation. Du coup, les pâtes, comme le riz ou le pain sont relayés au placard! Pourtant, cet incontournable de la cuisine italienne est une source intéressante de fibres, de vitamines, de minéraux et de glucides. Relativement pauvres en calories, les pâtes offrent un sentiment de satiété rapidement et pour longtemps. "L’idéal, c’est de choisir des pâtes complètes", précise Chloé De Smet, diététicienne et nutritionniste culinaire. "D’un point de vue nutritionnel, c’est plus intéressant que des pâtes blanches."

Pour éviter l’effet de ballonnement, il faut cuire les pâtes al dente !

Si les Italiens cuisent leurs pâtes al dente, ce n’est pas juste parce que c’est meilleur au niveau du goût. Une pâte qui croque légèrement sous la dent, c’est aussi plus light à digérer. "Si vous les cuisez trop, vous allez casser la maille du gluten et faire grimper l’indice glycémique. Du coup, votre organisme va stocker davantage et vous vous sentirez balloné", explique Ugo Federico, chef au restaurant Racines à Bruxelles. Une pâte al dente nécessite aussi un effort de mastication plus important et offre un sentiment de satiété plus rapide qu'une pâte molle gonflée à l'eau.

Privilégier des sauces à base de légumes

Non, les pâtes en elles-mêmes ne font pas grossir. Par contre, ce qu’on met dessus, c’est une autre affaire… "Le spaghetti carbonara avec du lard, des œufs et plein de pecorino fait bien plus mal aux kilos que la sauce avec un filet d’huile d’olive, de l’ail et des tomates", nuance la diététicienne. Il ne faut donc pas hésiter à agrémenter les plats de pâtes avec des légumes. "L’idéal si vous surveillez votre poids, c’est de cuire les légumes à la vapeur mais vous pouvez aussi les ajouter à une sauce tomate façon ratatouille ou encore les faire revenir dans un filet d’huile d’olive."

Et puis, on ne va pas se mentir, tout est aussi une question de quantités !

C’est quoi la bonne quantité ? 

On entend souvent que la bonne quantité, c’est 125 grammes de pâtes par personne. Pourtant, nous n’avons pas tous les mêmes besoins. " Un sportif avant une compétition aura tout intérêt à se faire une bonne grosse assiette de pâtes. Mais si vous êtes sédentaire, que vous travaillez toute la journée derrière un bureau et que vous ne bougez pas beaucoup, il faudra vous contenter d’une plus petite assiette."

"La bonne quantité dépend d’une personne à l’autre", poursuit Chloé De  Smet, "ça correspond à l’équivalent pour des pâtes cuites de vos deux poings serrés". Cela dit, cela vaut pour les pâtes comme pour tout le reste, le plus important, c’est de vous arrêter de manger une fois que vous n’avez plus faim. Que ce soit par obligation ou par gourmandise, tout ce que vous ingurgitez en plus, vous allez le stockez. Et ce n’est pas évident car depuis qu’on est tout petit, on nous assène à chaque repas la même rengaine: "Termine ton assiette !"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK