Minitrips à nos frontières: Bréda, la romantique

Durant quatre semaines, chaque mercredi, le magazine On n'est pas des Pigeons vous propose un reportage sur un minitrip d'une journée en train, à l'étranger, mais tout au bord de nos frontières, un condensé de bons plans pas chers pour toutes celles et ceux qui cette année ne peuvent ou ne veulent partir trop loin. Première étape: Bréda, aux Pays-Bas.

C'est une ville située à deux pas de la Belgique, dans le sud des Pays-Bas, à quelques minutes en train d'Anvers. Coût du billet aller-retour en partant de Namur: 38 euros. En débarquant à Bréda, ce qui surprend le plus, c'est le calme. Nous sommes au cœur d'une ville de près de 200 000 habitants et la pollution sonore est ici pratiquement inexistante. Cela s'explique sans doute par l'espace qui accueille le touriste à la sortie de la gare, le parc Valkenberg. Notre guide d'un jour, Mariëlle Houben, nous raconte son histoire: "Dans le passé, c'était le parc du château, ici, chez nous et maintenant, c'est un parc public. On peut voir qu'il y a beaucoup de gens quand il y a du soleil qui viennent ici dans le parc, avec les enfants."

Un ring d'eau

Nous poursuivons notre visite de la ville avec un moyen de transport original: une barque à moteur. Comptez 7 euros pour une balade d'une heure. Le canal emprunté encercle complètement la ville. Mariëlle Houben nous explique: "C'est le Single (ndlr:circonférence) et dans le passé, c'était utilisé comme une protection de la ville. C'est un tour très vert. C'est tout autour de la nature et ça, c'est très joli. On ne dirait pas qu'on est dans la ville. C'est comme si vous étiez en pleine nature." Mais Bréda, ce n'est pas que de la verdure, et l'activité suivante va nous le démontrer. C'est aussi une ville d'art, avec comme nouveauté un circuit de street art.

Une galerie à travers les rues de la ville

La guide francophone de cette initiative, Simone Dresens, nous explique le projet Blind Walls Gallery: "C'est un tour dans les rues de Breda avec des fresques sur des murs aveugles. On l'appelle Blind Walls Gallery. C'est un musée dans les rues. Ça donne de la couleur dans la ville et en plus ça raconte des histoires de l'Histoire de la ville aussi." Soixante fresques d'artistes sont dispersées de la sorte dans la ville. La meilleure manière de les rallier, c'est le vélo. Comptez dix euros pour une location d'une journée. Nous arrivons au pied d'une œuvre réalisée par un artiste local de renommée internationale. Simone Dresens nous détaille l'œuvre. "L'artiste qui l'a faite, il s'appelle Zenk One. C'est un artiste local, mais qui travaille dans le monde entier, donc qui est vraiment connu comme artiste street art. Son style, c'est vraiment de combiner des portraits très réalistes avec des détails plus abstraits."

Budget serré

Malheureusement, il est déjà temps pour nous de rejoindre la gare. Nous serions bien restés un jour de plus à Bréda. Pour ce minitrip d'une journée, le train, le bateau, le vélo, le lunch, la note s'élève par personne à 80 euros. Bréda, encore une merveilleuse découverte à nos frontières.

Liens utiles:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK