Mini-trip à mini-prix : Bruxelles, l'insolite

Pour celles et ceux qui ne veulent ou ne peuvent partir loin cet été, ce qui suit va vous intéresser. L’équipe des Pigeons vous propose des vacances originales. Le concept tient en trois lignes : pas loin, pas cher et pas banal. Il s’agit de se dépayser sans quitter le pays, avec en poche cinquante euros pour deux jours. C’est le défi, en tout cas, que nous avons tenté de réussir. Première destination : la région bruxelloise.

Pas besoin de prendre l’avion évidemment pour rester en Belgique. C’est le vélo électrique qui va nous accompagner. C’est l’un des moyens de locomotion les plus en vogue pour le moment. De plus, il s’avère particulièrement très intéressant pour faire du tourisme local. Alice Van De Vyvere, porte-parole de Pro Velo nous accueille au point vélo de Namur et nous explique les intérêts du vélo électrique : "Pour moi, il y a deux avantages. La première chose, c’est que ça permet à des gens qui ne faisaient plus du tout de vélo de se remettre en selle, donc des personnes un peu plus âgées, des personnes qui ont des petits soucis physiques, etc.… Pour elles, ça permet vraiment de redécouvrir le plaisir du vélo. Et le deuxième évidemment, c’est qu’on peut aller beaucoup plus loin en se fatiguant beaucoup moins aussi, en étant avec moins de transpiration, etc.… Et ça, c’est vraiment chouette." Autre tendance : la location. Pas besoin d’investir 1000 ou 2000 euros dans un vélo électrique. Celui-ci se loue à partir de 12 euros par jour. C’est parti pour 50 kilomètres en toute sérénité.

Les meilleures de la capitale

Première destination : la région bruxelloise. Nous avons rendez-vous dans l’un de ses restos les plus réputés, chez Fernand Obb Delicatessen. C’est notre premier bon plan "repas". Les croquettes, ici, ont récemment été élues "meilleures croquettes de crevettes de la capitale". Le chef, Cédric Mosbeux, propose bien d’autres plats, toujours selon un concept très tendance. "Le concept général, c’est un peu de remettre au goût du jour les classiques populaires belges. On a le hachis pickles, la fricadelle… On a revisité un peu la frite et la gaufre, la croquette de crevettes, mais toujours avec un lien fort sur la cuisine populaire belge et en donnant une petite touche streetfood et 2019, on va dire." Cette cuisine faite maison se veut ici accessible à tous. 10 euros suffisent pour boire et manger.

Une auberge dans un train

C’est notre bon plan "Logement". Des voitures de voyageurs ont été perchées au-dessus d’un immeuble. Nicolas Kervyn, l’homme qui a eu cette idée folle, nous reçoit. "Moi, ce qui m’amuse, c’est l’effet "Waouh !". Ce qui m’amuse, c’est quand je vois des gens qui arrivent ici et qui se disent : "Je n’ai jamais vu ça nulle part ailleurs."" Premier effet "Waouh !", avec le top du top de ce qu’il propose : "C’est un morceau de voiture, un segment de voiture qu’on a récupéré, qu’on a complètement évidé et qu’on a été placé en équilibre au-dessus du trottoir." Cette suite est disponible à partir de 140 euros la nuit. Pour un budget plus limité, le patron de cette auberge nous propose une autre solution, une authentique voiture couchettes. "Quand on était petit. Quand on allait en classe de neige ou Dieu sait où, les cabines, on les utilisait assis, pendant la journée. On était installé comme ça. Et pendant la nuit, on redressait et ça devenait des couchettes." Le confort de ces compartiments est assez sommaire, mais leur prix est dérisoire. Pour vivre l’expérience d’une nuit en train couchette au-dessus d’un immeuble, comptez 13 euros par personne.

Un havre de paix au cœur de la capitale

Les bons plans se poursuivent avec notre bon plan "Activité". Pour vraiment se dépayser à Bruxelles, nous vous proposons "Les jardins du Fleuriste". Nous sommes au cœur de la ville. L’espace est méconnu et pourtant, c’est un véritable trésor de verdure, réputé pour ses pantes rares. David Waterkeyn, l’un des jardiniers des lieux nous reçoit : "On est vraiment à la campagne, au calme alors que, à quelques kilomètres, vous avez la cohue de la capitale et d’ici, on a une vue magnifique. On peut voir de l’Est, la Tour Reyers, jusqu’à l’Ouest et la Basilique de Koekelberg." Coût pour la visite de ce havre de paix : 0 euro. Pour un mini-trip de deux jours et une nuit à Bruxelles, vous devriez donc vous en sortir avec un billet de cinquante euros. Défi réussi. Voyager pas loin et pas cher, tout en se dépaysant, est donc tout à fait possible.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK