Métier "Scout": dénicheur de futurs mannequins

Kate Moss a été découverte à 14 ans dans un aéroport alors qu'elle attendait un vol avec son père. Gisèle Bündchen s'est faite remarquer alors qu'elle dévorait un hamburger chez McDonald's à Sao Paulo. C'est un ''scout", une femme ou un homme, qui a repéré ces mannequins stars. Il ou elle a perçu la beauté particulière de ces adolescentes. Nous avons suivi un "scout" pendant une journée, Ilan Raes, qui déniche les visages de demain pour l'agence Hakim Model Agency et le concours Elite Model. Un job très particulier.

Devenir mannequin, le rêve de beaucoup de jeunes. Il y a plusieurs possibilités pour y accéder: participer à des castings, des concours, franchir personnellement les portes d'une agence (sérieuse) ou alors être repéré par un scout. Aucune école, aucun diplôme pour devenir "Scout". Ce sont surtout des personnes issues du monde de la mode qui le deviennent: des anciens mannequins ou photographes qui font ce boulot. Un atout car ils peuvent expliquer concrètement les avantages et inconvénients de leur futur métier de mannequins. Ilan Raes, que nous avons suivi, est mannequin et scout depuis deux ans. 

Salaire? 

Leur salaire est en fonction des visages trouvés. Eléonore Vanden Eynde, responsable des castings du concours Elite Model Look, nous explique: "soit un scout reçoit un cachet de 150 à 200 euros par visage trouvé, soit il négocie 5 à 10% du salaire du mannequin à vie." C'est en accord avec l'agence qui s'occupera du mannequin car ces pourcentages font partie de la commission que l'Agence touche aussi. C'est un pari pour l'avenir car certains mannequins resteront dan l'ombre. Ilan n'en vit pas encore, c'est pourquoi très lucide; il est commercial plein temps et mannequin a ses heures. Par contre, si les mannequins font des carrières internationales, là, un scout peut devenir rentier: "je pense à la personne qui a découvert la mannequin italienne Vittoria Cerreti, celui-là ne doit plus trop se faire des soucis ...".

Quel type de beauté? 

Sur dix personnes que Ilan trouve, trois-quatre personnes seulement travailleront vraiment. Etre beau gosse aujourd’hui ne suffit plus pour percer aujourd'hui dans le monde de la mode. Ilan Raes, scout, souligne: "il faut une gueule, du caractère. Les canons de beauté ont explosé: même des personnes albinos comme Shaun Ross, Stephen Thompson et Sanele Xaba peuvent devenir mannequin ou encore d'autres atteintes de vitiligo comme Emily Ratajkowski, Petra Nemcova, Adriana Lima et Winnie Harlow".

Marcher des kilomètres

Pour dénicher les mannequins de demain, Ilan arpente les rues des heures durant à la recherche de nouveaux visages. Un œil acéré, un regard soutenu qui pourrait faire peur: "Je dois très vite les rassurer pour ne pas passer pour un "malade, un pervers ". On essaie d'être discrets. Si quelqu'un nous intéresse, on essaie d'aller vers lui assez rapidement. Lors de notre tournage, sa mission était de trouver pour le concours Elite Model Look Benelux des beautés atypiques de 16 - 18 ans mais parfois, elles sont beaucoup plus jeunes ...". Amapaul n'a que 14 ans mais cela ne semble pas poser problème: "Ce n'est pas moi qui déciderai au final mais si la personne est intéressante nous la gardons, même si au final, je n'aurai pas le dernier mot, donc je ne me prononce pas trop".

Tout est gratuit

Et Ilan explique aussi à ses jeunes recrues qu'il ne faut jamais rien débourser pour devenir mannequin: "que ce soit pour faire un casting, participer à un concours, créer un book photo, cela est gratuit! Attention à ceux qui vous demandent de payer, ce n'est pas normal." Si vous convenez, l'agence doit tout prendre en charge.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont aussi une mine d'or pour déceler une beauté particulière. Il y a un mois, Ilan a repéré Araxann, cette jeune fille de 21 ans sur Instagram: "elle a du caractère, a un monde bien à elle dans le milieu musical et dans un collectif axé sur la mode". Ilan a aussi scout Logan, ce nageur professionnel qui commence à percer. Tout comme Solenne et Ory. Tous les deux sont aujourd'hui dans la cours de grands et ce grâce à l’œil de lynx d'un scout qui trouve le petit plus qui fait la différence.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK