Menus uniques à la Saint-Valentin : la bonne affaire pour qui ?

C'est probablement le meilleur jour de l'année pour les restaurateurs. Avec la Saint-Valentin, c'est la quasi certitude de remplir leur établissement, et c'est d'autant plus vrai lorsque le 14 février tombe un vendredi, comme cette année.

Beaucoup proposent, ou imposent, un menu unique, différent de ce que l'on trouve le reste du temps. Plusieurs explications sont avancées pour justifier ce choix.

Un menu pour simplifier

Le problème pour les restaurateurs, c'est qu'à la Saint-Valentin, ce sont les couples qui sont logiquement les principaux clients. Ce qui signifie que des grandes tables destinées à accueillir des familles ne peuvent être que partiellement occupées. Ainsi, même s'il affiche complet, l'établissement est rarement plein. Et comme on multiplie les petites commandes, c'est bien plus simple de servir un menu unique, ou avec des choix restreints. Moins il y a de personnel en salle et en cuisine, plus il est simple de proposer des plats identiques.

Pour le restaurateur, c'est aussi l'occasion de maximiser les profits. Chaque client paiera la somme forfaitaire du menu, plus les boissons, sans possibilité de se rabattre sur une salade César, qui coûte évidemment beaucoup moins chère alors que l'occupation de la table est identique (pour autant qu'on ait envie d'une salade César pour la fête des amoureux). 

D'autres formules

Pourtant, certains restaurateurs ont décidé de ne pas modifier leur carte pour différentes raisons.

Cela peut être parce que cette carte propose déjà un grand nombre de plats ou de formules, ce qui permet de choisir selon ses envies. Il s'agit aussi souvent de restaurants où l'on a l'habitude de l'affluence et des coups de chaud, ou encore des établissements qui proposent des cuisines "différentes". Chez un poissonnier-écailler par exemple, on ne peut pas imposer les fruits de mer dans un menu alors que cela ne plaît pas forcément à tous et, a contrario, on ne va pas les retirer exceptionnellement de la carte alors que certains clients se déplacent pour cela.

Enfin, il reste des établissements qui proposent un menu spécifique tout en laissant une carte normale, voire une carte réduite pour quand même faciliter le travail. Ceux que nous avons contacté nous ont avoué que le menu représentait quand même la grosse majorité des réservations. A la Saint Valentin, les clients se font plaisir.

Quant aux personnes qui évitent de fréquenter les restaurants en ce 14 février, qu'ils se rassurent : la Saint-Valentin ne dure qu'un jour !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK