Malgré la crise sanitaire, l'avortement reste accessible

Malgré la crise sanitaire, l'avortement reste accessible
Malgré la crise sanitaire, l'avortement reste accessible - © Chanintorn Vanichsawangphan / Ey - Getty Images/EyeEm

Dans le contexte de la crise sanitaire et du confinement, les centres de planning familial ne font pas exception à la règle. Ils ont dû adapter leur service, on vous explique de quelle manière.

 

Les demandes urgentes sont traitées.

Si les consultations médicales, psychologiques ou encore juridiques non urgentes sont annulées, les centres de planning familial répondent toujours à toutes les demandes urgentes : interruptions volontaires de grossesse, dépistage du VIH ou encore la contraception d’urgence. 

"Dans le contexte du débat actuel sur l’amélioration des conditions d’accès à l’avortement, il est primordial que le droit à l’IVG ne soit pas limité face à la crise du coronavirus et du confinement" insiste la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial dans un communiqué.

Augmentation des avortements à venir ?

Cette période est particulièrement compliquée nous explique Caroline Watillon, chargée de mission IVG pour la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial. "Nous nous attendons à une augmentation des avortements en sortie de crise. L’accès à la contraception est plus compliqué. Et des femmes risquent de se retrouver hors délais. "

Ne vous déplacez pas, appelez d’abord !

Parce qu’une IVG ne peut pas attendre, il est indispensable de rappeler que les centres de planning familial continuent de pratiquer les avortements, dans le respect des règles sanitaires imposées aux établissements de santé. Contactez votre centre par téléphone AVANT de vous y rendre. Les centres de planning familial doivent adapter leurs services et leurs consultations.

Quelques infos pratiques

  • Pour trouver le centre de planning familial proche de chez vous, c’est ici.
  • Pour les centres de Planning familial des Femmes Prévoyantes Socialistes, cliquez ici
  • N’hésitez pas à les appeler, même si vous pensez être hors délais.
  • Différentes associations alertent également sur les risques d’aggravation de la situation des personnes victimes de violence. Le numéro gratuit pour les victimes de violences conjugales est le 0800 30 030. Pour plus d’informations sur le risque d'augmentation des violences conjugales à cause du confinement 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK