Magasins de bricolage : des prix gonflés stratégiquement ?

Mais pourquoi nos magasins de bricolage font tout le temps des promos à gogo ? De 15 à 20% de remises en permanence, aux Pigeons, on trouve ça suspect. Et si les enseignes du Do-It-Yourself gonflaient stratégiquement leurs prix ? Si vous venez d’acheter du matériel, ne lisez pas ce qui suit, ça va vous énerver !

Le bricoleur belge, un bon pigeon

Prouver que le bricoleur belge est considéré comme un bon pigeon n’est pas très compliqué. Direction Aix-la-Chapelle chez Bauhaus pour comparer quelques articles. Commençons par une protection métal bien connue. Le pot de 750 ml est vendu ici à Aix 14,85 euros et chez nous dans nos Brico, vous débourserez 39 euros ! Plus qu’interpellante, la différence de prix est de 62% ! Qui dit mieux ? Il y a les lambris, vendus 6,60 euros du mètre carré contre plus de 19 chez Hubo. Cela fait 66% de différence !

Passage par le coin des outils professionnels. La perceuse visseuse se trouve à 199 euros contre 309 euros au Brico Plan It belge. 110 euros de différence, ça fait 36%. Et un petit tour au drive-in pour un sac de plâtre MP75. 6,45 euros le sac de 30 kilos contre 9.79 euros le sac de 25 kilos chez Hubo. Plus cher pour moins de plâtre… C’est logique ! Soit 45% de différence.

De la quincaillerie en vrac… Sauf chez nous!

Vous voulez le meilleur pour la fin ? Accrochez-vous ! La quincaillerie est partout disponible en vrac, sauf chez nous, où tout est emballé ! Le vrac c’est pourtant parfait pour acheter le nombre exact de vis et de boulons au juste prix… Démonstration… Nous voulons dix tire-fonds de 11 cm. En Allemagne on les pèse et on paie 1,97 euro. Chez Brico, nos tire-fonds se vendent par quatre. Nous voilà obligés d’en acheter trois paquets pour 11,37 euros. Bons joueurs, nous ramenons les prix à l’unité. Pour constater une différence de 80%…

Chez nous, les actions de communication et de promotion représentent jusqu’à 50% du budget de l’entreprise. Et c’est le client bien sûr qui paie ces campagnes. Ajoutez à cela un marché belge où l’on peut vendre tout plus cher ! « Il y a aussi une volonté parfois des firmes, des entreprises, de discriminer les prix selon le marché géographique tout simplement parce que le consommateur, selon le pays, n’aura pas la même propension à payer, ne va pas percevoir la même valeur liée à l’offre qui lui est faite. Donc tout ça peut aussi se chiffrer dans un prix différent qui sera proposé au client » explique Alain Decrop, Professeur de marketing.

Des marges moindres sur les produits blancs?

Là aussi, cette discrimination est facile à prouver. Intéressons-nous au groupe Maxeda qui possède chez nous les enseignes Brico et Brico Plan It et aux Pays-Bas les enseignes Praxis et Formido. Ce sont les peintures qui vont nous intéresser, puisque ce sont exactement les mêmes pots que l’on trouve de part et d’autre des frontières sous les marques maison Decomode, Perfection et Base Line. Un pot de primer blanc de 2 litres et demi est vendu 20 euros chez Praxis contre 37 euros chez Brico. Là aussi, c’est 46% plus cher pour les Belges ! Des murs et des plafonds à repeindre en blanc ? Pourquoi pas avec un pot Perfection toujours à 20 euros aux Pays-Bas et 40 euros chez nous. Facile à calculer, ça fait 50% de différence.

Enfin, on peut se dire que les marges sont moindres sur la marque produit blanc. Eh bien c’est exactement le contraire. Au Brico néerlandais la peinture Base Line coûte pour 10 litres 17 euros ! Et chez son frère belge, vous payez pour 2 litres et demi 20 euros. Quatre fois moins de peinture pour trois euros de plus. Toujours aussi logique. Différence de prix : 79% !

Alors quand on vend ses produits entre 40 et 80% plus cher qu’aux voisins, on comprend mieux qu’on peut offrir chaque jour de 15 à 20% de réduction sans nuire au chiffre d’affaires de l’entreprise, qui en 2018 a triplé ses bénéfices !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK