Librairies ouvertes, mais dans quelles conditions ?

Les librairies, comme les pharmacies et les supermarchés, peuvent rester ouvertes. Nous sommes allés sur place pour nous rendre compte de leur quotidien et de ce qui a été mis en place.

Difficile de faire comme si de rien n'était lorsqu'on franchit les portes de la librairie du Rond Point, à Court-Saint-Etienne.

Derrière son comptoir, Jean-Claude est quasi méconnaissable avec son masque de protection. Devant lui, une solution de gel hydroalcoolique mise à disposition des clients. Et après chaque opération sur le terminal de paiement mobile, Jean-Claude désinfecte l'appareil avec une solution de vinaigre d'alcool à 25%. Comme si ça ne suffisait pas, un marquage au sol invite les clients à maintenir une distance de sécurité. C'est que la librairie va rester ouverte pendant les prochaines semaines, moyennant tout de même une réduction des amplitudes horaires. 

Moins de clients ces derniers jours

Et si les horaires ont été revus, avec une fermeture à 14h, c'est simplement par manque de clients. "Hier, j'en ai eu 56, contre 140 ou 150 lors d'une bonne journée. Je ne peux pas rester ici pendant 13 heures à attendre pour rien", nous confie Jean-Claude.

Et pourtant, rien ne change, à part l'impossibilité d'utiliser les machines de paris en ligne. De toutes façons, il n'y a plus de compétitions sportives. Alors, les gens se sont-ils rués sur les achats en ligne, qui représentent une bonne part du chiffre d'affaire de la librairie qui officie comme point relais ? Même pas... Il n'y a pas plus de colis pour l'instant qu'en temps normal. Et Jean-Claude s'attend même à voir une diminution à l'avenir avec les restrictions mises en place aux différentes frontières. 

Quant aux clients rencontrés, ils se félicitent du maintien en service des librairies. On peut bien entendu y retrouver la presse du jour, qui suit l'évolution du Coronavirus, mais aussi y faire le plein de cigarettes ou recharger ses compteurs à budget, ce qui pour certains est d'une importance capitale. Et puis, en ces temps de quasi-confinement, la lecture fait encore partie des activités accessibles. Il faudra parfois juste un peu plus de temps pour acheter son magazine... 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK