Les vêtements en plastique recyclé : nouveau phénomène de mode

Intéressons-nous à un nouveau phénomène qui fait parler de lui dans le monde de la mode : les vêtements faits à partir de plastique recyclé.

Se lancer dans les matières durables, c’est le défi que s’est lancé la marque Belge JBC en proposant un imperméable fabriqué à partir de bouteilles PET -  de polytéréphtalate d’éthylène. C’est une technique qui est de plus en plus utilisée dans l’industrie textile puisqu’elle permet une méthode de production plus respectueuse de l’environnement et va aider à réduire le volume de déchets plastiques, contrairement au polyester classique qui lui est fait à base de pétrole. Chez JBC, on estime que la durabilité a un certain prix. D’un côté les gens veulent les vêtements les moins chers possibles et d’un autre ils veulent des matières durables. JBC a donc tenté de trouver un juste milieu.

JBC n’est pas la seule marque à se lancer dans le défi

La marque suédoise H&M a également relevé le défi mais de manière un peu différente. H&M a décidé d’habiller les femmes avec des bouteilles en plastique récoltées sur les plages. La pièce phare de cette collection est une robe longue, fluide et plissée couleur rose poudré vendue 199 euros. A cette robe s’ajoute toute une collection : des pantalons fluides, des ensembles vestes, pantalons colorés, des tops et robes de soirée …

Pour réaliser ces vêtements, H&M s’est associé avec la start-up BionicYarn. Cette société a déjà collaboré avec d’autres marques et personnalités pour le même genre de projets : Pharrell Williams, G-star ou encore O’neill pour confectionner toute sorte d’objets : des vêtements, du matériel de camping, du mobilier, etc. En trois ans, BionicYarn a déjà transformé environ sept millions de bouteilles en plastique par jour ! C’est énorme, mais chaque seconde, il y a l’équivalent d’un camion à ordures rempli de plastique qui est jeté dans les océans, on se dit alors qu’il y a encore du travail à faire ! 

Comment passer d'une bouteille en plastique à un vêtement ?

Les déchets sont broyés en pétales puis mixés avec des bouteilles en plastique, ensuite le tout est mélangé et transformé en une masse liquide et enfin tissé en fil. Le fil est alors transformé en matière qui servira à la production de la collection. Par exemple, la robe de chez H&M est faite à partir de 89 bouteilles en plastique. Elle est confectionnée de 30% de déchets marins et de 70% de bouteilles recyclées.

Une tendance présente dans le monde du sport également

Il y a quelques mois, en novembre dernier, le Bayern de Munich a joué avec des maillots fabriqués à partir de déchets plastiques repêchés dans les océans. Quelques semaines plus tard, le Real Madrid faisait la même chose. Pour faire un maillot de foot il a fallu l’équivalent de 28 bouteilles en plastique. Son coût : 89,95 euros. C’est la marque Adidas qui a fait un partenariat avec l’ONG Parley for the Ocean, qui cherche à trouver des solutions contre la pollution des océans. La marque ne s’est pas contentée de créer des maillots de foot pour les sportifs haut niveau. Elle a aussi décidé de mettre en vente au grand public une série de baskets en plastique. Le modèle de basket a été lancé dans les magasins en avril dernier. Couleur, forme, matériau, les baskets ont tout pour évoquer les vagues et l’océan. Il faut onze bouteilles en plastique pour fabriquer une paire. Cependant, l’addition de ces baskets eco-friendly est assez salée … 200 euros !

La marque ne s'arrête pas là, car elle a aussi sorti une gamme de maillots de bain hautes performances réalisés avec du plastic recyclé provenant cette fois de filets de pêche usagés et autres déchets plastiques des océans. Avec un grand filet de pêche, il est possible de faire 1 000 maillots de bain ! Ces mêmes maillots pourront à leur tour être recyclés en fin de vie. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK