Les supermarchés face à la crise sanitaire

Les supermarchés face à la crise sanitaire
6 images
Les supermarchés face à la crise sanitaire - © Tous droits réservés

Comment les grandes surfaces gèrent-elles les mesures sanitaires décidées par le gouvernement ?

Si de manière générale, les supermarchés ont mis en place de nouvelles mesures pour limiter la contamination, cela n’est pas encore en vigueur chez d’autres.

Du côté des consommateurs, ces nouvelles restrictions sont globalement bien respectées, néanmoins il reste une partie de la population qui continue à négliger de prendre des précautions.

Nous avons fait un tour d’horizon des différentes enseignes pour constater les adaptations et les nouveaux services proposés.

Colruyt et Aldi

Un employé s’assure à l’entrée que le respect des " 1 mètre " entre chaque client est bien respecté. Du coup, la file s’allonge à l’extérieur, dans le calme, preuve que la situation est peut-être davantage prise au sérieux.

Certains portent des masques, d’autres des gants

Pour passer la porte, il faut qu’un client sorte.

Delhaize

Les plus de 65 ans ont eu la priorité ce mardi matin de faire leurs courses, entre 8h et 9h. Une mesure exceptionnelle et ce n’est pas la seule.

La chaîne de supermarchés a décidé également de n’autoriser qu’un client par 15 mètres carrés.

Autre point important : un nombre maximal de clients au même moment est fixé dans le magasin.

Carrefour

A l’intérieur, certains clients se montrent très prudents en touchant les produits ou en pesant leurs légumes. Gants et masques sont de sortie pour les uns, les autres mettent un foulard devant la bouche. Mais, pour d’autres, force est de constater que la crise sanitaire n’est pas encore comprise.

" C’est n’importe quoi !" Nous avoue un employé abasourdi. "On laisse passer une mère de famille avec quatre enfants, il y a de quoi se poser des questions… A l’entrée du magasin, il n’y a pas de stop and go. Il n’y a pas un mètre entre chaque personne qui est respecté. Le problème, c’est que si la direction ne fait pas attention aux gens, on va rester chez nous. Les autres enseignes adoptent des mesures donc je pense que Carrefour a intérêt à se secouer un peu pour éviter d’être le dernier du peloton. J’attends de la direction qu’elle fasse quelque chose… Je suis revenu ce matin, c’est mon premier jour et je viens de France… Donc quand je vois ça, je me dis qu’on ne prend pas la mesure des choses. Pourquoi on ne ferme pas la partie non food du magasin. Les gens viennent se balader ici… C’est ridicule ".

Heureusement, la situation semble avoir évolué entre-temps. Un nombre de clients maximum a également été imposé ce qui provoque, comme dans les autres enseignes, des files interminables.

Smatch

Au Smatch, de nouvelles habitudes ont vu le jour. Par exemple, la gérante fait les courses pour les clients qui ne peuvent plus se déplacer.

Les portes des frigos, les barres de caddies et autres manches de panier sont désinfectés régulièrement.

Gants et masques sont de rigueur au rayons boucherie.