Les soldes de janvier: les commerçants sont-ils satisfaits?

Les soldes de janvier : les commerçants sont-ils satisfaits ?
Les soldes de janvier : les commerçants sont-ils satisfaits ? - © Tous droits réservés

Dans l’ensemble, les commerçants semblent satisfaits du chiffre d’affaire réalisé au mois de janvier. La plupart d'entre eux ont vendu plus que l'an dernier. On estime la hausse des ventes à plus ou moins 5%. C'était presque inespéré.

Il y a un mois, le mercure affichait des températures printanières et autant dire que ce n’est pas facile de vendre une doudoune quand il fait 15%. Une vague de froid a suivi et ,avec elle, les cartes de crédit et terminaux Bancontact. Tout est bien qui finit bien pour le secteur. Du moins sur papier.

Dominique Michel, l’administrateur délégué de Comeos, la Fédération des commerces et des services, a répondu à nos questions. Pour établir ces statistiques, la fédération a interrogé ses entreprises et reçu des chiffres de la société Worldline.

De plus en plus d'achats en ligne

On observe aussi une augmentation des achats via Internet. Cela est notamment du au climat d'insécurité, mais également parce que les personnes qui ont découverts les achats en ligne en décembre ont voulu continuer en janvier. Les consommateurs ont pris le pli des achats en ligne et ne sont pas près à le lâcher.

Les Belges ont en effet dépensé l’an dernier près de 6 milliards et demi d’euros sur Internet. Mais voilà, près de la moitié de cette somme a été dépensée sur des sites étrangers. Et cela, ça ennuie notamment Comeos parce que ce sont 10 000 emplois qu'on n'a pas en Belgique et qu'on pourrait avoir si les achats étaient réalisés sur des sites belges. Et c'est également beaucoup de pertes fiscales.

Le Belge n'a pas conscience de cela bien sûr. Il peut acheter sur le site qu'il veut. En Belgique, nous n'avons pas autant de facilités que les Hollandais ou les Français à fournir des livraisons avec une certaine rapidité. Le Belge achète donc sur les sites étrangers parce que c'est plus rapide.

Comeos tente de mettre en œuvre un accord sur le travail de nuit. Cela signifie que les travailleurs d'une entreprise pourraient travailler à 22 heures ou même plus tard pour préparer des livraisons. Vous pourriez, dès lors, avoir votre colis le lendemain de la commande.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK