Les sites de voyance, quel encadrement?

Les sites de voyance, quel encadrement?
Les sites de voyance, quel encadrement? - © Tous droits réservés

Vous avez une question sentimentale ou professionnelle et vous souhaitez obtenir une réponse rapidement ? Voilà une phrase plutôt basique mais très bien exploitée sur les sites de voyance… Des sites qui proposent une aide gratuite mais qui est loin de l’être. Pour s’en rendre compte, nous avons pénétré cet univers qui dit se baser sur une charte et un code de déontologie très précis.

Un code déontologie du voyant... Ça existe? Apparemment, oui. Mais autant le préciser tout de suite, le but du reportage n’était pas de voir si ces médiums sont doués ou pas. Chacun est libre de croire ce qu’il veut... L’objectif ici était de vérifier si les règles édictées par les sites sont bien suivies. Parmi elles, nous en avons retenu deux : " interdit aux mineurs " et " pas de question relative à la santé ". Pourquoi celles-là ? Parce que le danger pour les voyants de tomber sur des personnes fragiles est plus grand…

Premier constat : il est très facile de se créer un profil sur les sites de voyance, très simple aussi de mentir sur son âge. Mais nous ne l’avons pas fait. Au téléphone, nous avons d’emblée dit " 17 ans ". Et là, seul deux voyants ont coupé court à la conversation, précisant qu’ils auraient des problèmes s’ils poursuivaient la consultation. Les autres voyants, eux, n’ont pas réagi… Ils ont répondu, faisant inexorablement baisser le crédit d’appel.

Car pour pouvoir parler avec un médium, il faut payer. Soit en appelant un numéro surtaxé (2 euros la minute), soit en achetant un crédit via la carte visa. Notre choix : le crédit de 10 minutes à 19.90 euros… Du très rapide mais c’est le moins cher. Pour 30 minutes, il faut compter 56.10 euros par exemple. Des montants qui peuvent vite monter si on ne sait pas s’arrêter à temps… Car certains voyants sont habiles pour vous donner envie de rappeler. Au dernier moment, ils vous disent "voir" quelque chose, ils vous donnent une petite information et hop, la communication se coupe car le crédit est épuisé. Un scénario qui s’est produit durant le reportage et qui peut vite entraîner le client fragile dans une spirale infernale.

Le deuxième constat, en effet, est inquiétant aussi : hormis un voyant, tous les autres ont répondu à nos questions relatives à la santé. De quoi faire peur quand on sait combien ce sujet peut être sensible. D’ailleurs, les voyants le savent… Ils disent ne pas pouvoir répondre mais le font quand même sans rien dire de particulier, tournant autour du pot, avec pour conséquence d’épuiser une fois encore votre crédit.

Attention donc… Ces sites sont facilement accessibles et peu voire pas protégés. N’importe qui peut s’y introduire et poser des questions dont les réponses ne sont pas toujours adaptées. C’était notre cas dans le profil " j’ai 17 ans et je m’inquiète pour la santé de mon père ". Les voyants ont dit " voir " qu’il avait des problèmes de sang ou de respiration…  Rien de cela, en vrai. Mais le mal est fait, notamment pour le mineur qui se promène sur ce type de sites internet.

Autre arnaque, et c’est le dernier : tous se targuent d’avoir les meilleurs voyants. 98.9% de commentaires positifs… Un chiffre qui peut encourager les sceptiques et qui est complètement tronqué. En effet, dans les conditions générales, il est stipulé que les commentaires ne visent qu’à remercier les voyants… Merci donc à ceux qui ont raccroché directement quand on leur a dit que nous n’avions pas la majorité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK