Les sacs plastique à usage unique seront interdits dès le 1er décembre... ou presque

Il est apparu dans les années 60, en même temps que les supermarchés. A l’époque il a fait le bonheur de nombreuses ménagères qui n’avaient plus à transporter  leur cabas ou leur panier en osier assez lourd. Le sac en plastique était léger, gratuit et on le distribuait à tout-va sans penser qu’il mettrait entre 100 et 400 ans à se décomposer dans la nature et qu’il fallait du pétrole pour le produire. Tout ça, c’est bientôt fini ... ou presque.

En Wallonie, dès le 1er décembre, le sac en plastique à usage unique ne pourra plus être distribué à la caisse d’aucun magasin. Sauf pour les sachets fruits et légumes, pour lesquels il faut attendre le 1er mars 2017. Précisons enfin que les sacs personnalisés que vous recevez parfois dans des magasins pourront encore exister jusqu’au 1er janvier 2018. Et à Bruxelles, les sacs en plastique à usage unique sont autorisés jusqu’au 1er septembre 2017. Renaud Debruyne de chez Eco-conso était au micro d'On n'est pas des pigeons pour en parler.

Est-ce que cela va réellement changer quelque chose ?

"Effectivement", nous dit Renaud, "Cela fait une dizaine d'années que les sacs plastiques à usage unique sont en diminution dans la grande distribution. Le consommateur a donc pris l'habitude d'avoir un sac réutilisable. Par contre, il y a une série de commerces où le consommateur n'est pas habitué à utiliser ces sacs réutilisables, comme à la fromagerie ou chez le boulanger". 

Quelles sont les alternatives ?

Les sacs réutilisables en plastique ou en tissus sont des alternatives. Ils se plient, sont légers et compacts et peuvent être emmenés partout. "Pour les achats planifiés, on peut aussi prévoir des boites pliables, des sacs réutilisables plus solides..." sans parler du retour du caddie, qui a été fortement remis au goût du jour.

Les commerçants pas à la fête

Comeos, la fédération du Commerce et des Services regrette cette disparition. "C'est vrai que dans certains usages, comme emballer des fruits et légumes humides, les sacs plastiques ont leur intérêt, encore, mais il existe également des sacs réutilisables qui sont imperméabilisés", précise Renaud Debruyne.

Reste donc au consommateur à s'organiser et à emmener ses sacs réutilisables avec lui.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK