Les produits vegan envahissent les rayons des supermarchés

Burger, haché, saucisses, dés poulet, jambon, carpaccio. S’ils en ont le nom, ces simili carne ne contiennent pas de viande. Dans les rayons, les substituts vegan prennent de plus en plus de place. Les consommateurs sont de plus en plus friands d'alternatives animales.

Si les végétariens ne mangent pas de viande, le menu vegan est beaucoup plus strict et bannit tout aliment d'origine animale : que ce soit le lait, les œufs ou le miel. Bien plus qu’un régime alimentaire, le véganisme est un mode de vie. Ses adeptes refusent tout produit issu des animaux, de leur exploitation ou testé sur eux. Exit donc les pulls en laine, les chaussures en cuir ou les crèmes hydratantes testées sur des animaux.

De plus en plus de flexitariens

Si certaines épiceries spécialisées se sont lancées dans le créneau vegan, les supermarchés s’y mettent aussi. Des centaines de référence chez Bioplanet, une trentaine chez Delhaize, la gamme vegan ne cesse de s’élargir. Les clients demandent et apprécient ce genre de produits. " Il n’y a pas que les végétariens et les végétaliens. Depuis un an, on remarque une nouvelle tendance : les flexitariens ", explique Karima Ghozzi, porte-parole de Delhaize. " Les flexitariens choisissent de ne pas manger de viande tous les jours et sont eux aussi des consommateurs de ces produits ".

Même des œufs et des scampis vegan

Chez Vegasme, une épicerie 100% vegan à Ixelles, on trouve de tout. Du haché à base de protéines de soja, des scampis confectionnés avec de la racine de konjac, de la mozzarella fabriquée avec du lait de riz, du cheddar à tartiner à base de tofu et même une poudre qui permet de cuisiner des œufs brouillés. " Tous ces produits font vraiment illusion et ne sont pas nécessairement plus chers ", précise Natacha Legrand, gérante de l’épicerie. Seul bémol : ces produits sont souvent très transformés et la liste des ingrédients qui les composent est parfois très longue. Colorants, gélifiants, épaississants, exhausteurs de goût, sel, sucre, vegan n’est pas nécessairement synonyme de qualité. D’un point de vue nutritionnel, mieux vaut vérifier leur composition. Si la liste des ingrédients est longue, ce n’est pas bon signe !

Le véganisme n’est pas adapté à tous

" Le régime vegan n’est pas adapté aux bébés, aux enfants, aux mamans qui allaitent ", met en garde Chantale Van der Brempt. La nutritionniste précise que ce ne sont pas les protéines qui posent problème mais plutôt les carences en vitamine B12, surtout présente dans la viande. Le régime vegan va donc de pair avec un suivi médical régulier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK