Les marchands de glace démarrent leur saison sur les chapeaux de roues

Depuis quelques jours, ça chauffe du côté des glaciers, car les envies de crème glacée grimpent au même rythme que les températures extérieures.

Tous au taquet

Nous nous sommes rendus chez le glacier Mont-Blanc, une institution dans la région de Ciney. Son patron, Emmanuel Pairon, nous accueille : "C’est du pain béni pour l’instant. On a de la chance d’avoir un temps comme ça. La semaine prochaine on aura un peu de giboulée, mais bon… On fera avec." A côté de la météo clémente, ces derniers jours marquent aussi le redémarrage de la saison pour ces professionnels, comme nous l’explique Emmanuel Pairon : "Les premiers jours sont les plus importants de l’année, je vais dire. Car les gens sont vraiment au taquet. Ils nous attendent avec l’envie de prendre un bon petit moment glacé."

Des règles sanitaires adaptées

3 images
© martinedoucet - Getty Images

Ces commerces ambulants peuvent circuler en ces temps de restriction, car ils proposent des produits "à emporter". Ils doivent néanmoins respecter des consignes : gel entre chaque client et masque visé sur le nez évidemment, mais des règles spécifiques au métier se sont également imposées d’elles-mêmes, comme en témoigne Laurent Hardy, le marchand de glaces ambulant que nous suivons : "On doit éviter les attroupements devant la camionnette. Donc, essayer de ne pas avoir trop de personnes aux mêmes endroits, éviter de dire aux gens : "Ouais ! Rassemblez-vous tous au même endroit pour que je puisse vous servir !" et faire plutôt plusieurs petits arrêts." 

A chaque commune son règlement

Laurent Hardy : "On a eu des restrictions dans certaines communes, au premier confinement, qui ne voulaient pas qu’on passe et elles ont fini par dire oui. J’ai un collègue qui est obligé de porter des gants en plastique jetables sur une commune.

Ces contraintes variables et multiples, ces marchands les acceptent sans rechigner. Ils ne voudraient pas voir leur activité à nouveau à l’arrêt. Et leurs clients non plus apparemment. Mettre ici du bonheur dans les images, des enfants qui sourient.
 

Le marchand de glace rend le sourire en ce temps de confinement

3 images
© Mlenny - Getty Images

Emmanuel Pairon : "Il y a beaucoup de gens qui sont en manque de contact humain, je vais dire. Et le fait de rien que de nous voir, on voit leur sourire sur leur visage. Ils sont vraiment heureux de nous voir quoi. Ce n’est pas uniquement que pour la glace quoi. Mais c’est pour le contact humain également." 

On quitte Laurent, notre marchand de glace, ici, mais sa tournée est loin d’être terminée. Jusqu'à la nuit tombée, il aura encore beaucoup de boules de bonheur à distribuer.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK