Les jouets, et si on les louait ?

Si vous êtes parents, en période de fête, vous vous êtes probablement déjà posé la question de la profusion des jouets offerts aux enfants. Entre ceux des parents, des grands-parents, des parrains et marraines, des frères et sœurs etc … Les enfants ne savent pas toujours où donner de la tête et du coup, ils profitent somme toute assez peu de certains cadeaux qui s’amoncellent dans le coin d’une chambre.

C’est en partant de ce constat, que deux sœurs, Greet et Sarah De Wulf, ont imaginé une start-up anti-gaspi autour du jouet. Ces deux mamans ont voulu imprimer dans la tête des enfants un modèle de consommation un peu plus responsable. Et dans l’air du temps.

Le concept est celui du leasing et la commande se déroule simplement sur internet. Moyennant un abonnement de 45 ou 60 euros pour 3 mois, l’enfant reçoit un colis surprise avec 3 ou 4 jeux mis à disposition pour un trimestre; l’abonnement est renouvelable et il comporte également une option d’achat.

Les jouets sont qualitatifs, créatifs, colorés, souvent en bois et ils proviennent d’entreprises éthiques d’un point de vue social. En fin de vie, ces jouets ont une seconde vie auprès d’une ASBL en Afrique du Sud. La start-up se fournit auprès de 6 fournisseurs parmi lesquels Vilac, Les Lilliputiens ou encore Fisher Price. Et en fin de vie, ces jouets ont une seconde vie auprès d’une ASBL en Afrique du Sud.

AgainAgain est née il y a deux ans et si son concept est novateur, son étendue elle est encore très limitée. L’offre de jouets ne concerne en effet que des enfants âgés de moins de 4 ans …

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK