Les idées reçues : on ne peut pas mettre de plante dans une chambre

On ne peut pas mettre de plante dans une chambre, c'est ce qu'on dit en tout cas ... mais n'est-ce pas une idée reçue ? Nous avons voulu en avoir le cœur net. Alors des plantes dans une chambre : oui ou non ?

Tout d'abord, petit coup de sonde dans la rue ..." ... il y a peut-être des émanations toxiques ? ... C'est pas très recommandé ... C'est mauvais pour la santé ... Ça libère le CO2 la nuit ... Ça étouffe, ça prend tout l'oxygène ... Je suis infirmière et à l'hôpital, c'est vrai qu'on les sort toujours de la chambre". Bon, d'accord, mais qu'en pense une fleuriste ? Avis de Marie-France Constant, fleuriste à Liège : "Pour moi, on peut mettre une plante verte dans sa chambre. Le CO2 ne va pas perturber notre sommeil".

La photosynthèse

En fait tout est une question de rejet de CO2 dans la chambre. Durant la journée, les plantes profitent de la photosynthèse. Elles rejettent plus d'oxygène que de CO2. Durant la nuit, il n'y a plus de photosynthèse, les plantes respirent. Elles ne rejettent plus que du CO2, c'est pas très bon ça ! Qu'en est-il alors ? Nous avons posé la question à un expert en photosynthèse et respiration des végétaux, à l'Institut de botanique de l'Université de Liège. Selon Fabrice Franck, professeur de botanique à l'université de Liège : " C'est une idée reçue. On peut sans crainte avoir des plantes dans sa chambre pendant la nuit. Evidemment, il ne faudrait pas que ces plantes soient trop volumineuses puisque les plantes respirent. Pour une pièce de taille moyenne, il faudrait que la plante pèse au moins 500 kilos à une tonne pour consommer l'oxygène qui se trouve dans la pièce. Par conséquent, comme nos plantes d'intérieur sont souvent de petites plantes qui pèsent quelques centaines de grammes voire quelques kilos, la prise d'oxygène nocturne est tout à fait négligeable".

Dans les hôpitaux ?

Dans les hôpitaux, il paraît qu'on apprécie pas trop de laisser fleurs et plantes dans les chambres, la nuit. Qu'en est-il ? Par exemple au CHU de Liège ? Selon la doctoresse Christelle Meuris, médecin hygiéniste : " Ces sont de vieilles idées. On a tous ce souvenir d'avoir vu des fleurs quand on vient le soir à l'extérieur des chambres mais on ne fait plus ça depuis de nombreuses années. Par contre, il y a certaines unités à risques comme l'hématologie, l'oncologie ou les soins intensifs où les fleurs et les plantes sont interdites. Pourquoi ? Parce que dans l'eau des fleurs, il y a très rapidement des bactéries qui se multiplient et c'est valable à l'hôpital comme à la maison. Par contre, comme l'immunité de ces patients-là est fortement fragilisée, on ne tient pas à avoir ce genre de source juste à côté du patient". Mais dans votre maison : pas de problème ! Tiens, y aurait-il des plantes plus appropriées pour les chambres ? Réponse de Marie-France, fleuriste : " Ce que je vous conseillerais, c'est la "langue de belle-mère" et la plante de chlorophylle dite "araignée" parce qu'elles produisent beaucoup de chlorophylle est qu'elles sont faciles d'entretien". Donc avoir une ou une plusieurs plantes dans sa chambre ne pose aucun problème. Votre compagnon ou votre compagne produit bien plus de CO2 que votre plante préférée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK