Les cours particuliers pour les étudiants enregistrent une croissance de 30%

Pour un soutien scolaire particulier quel que soit le niveau, on a l’embarras du choix et en ce moment à l’approche des examens de juin, les demandes affluent ! Quels sont les prix ? Quels cours sont les plus demandés ? Comment se porte le secteur ?
 

Des cours à domicile et avec une approche psychologique avec l'asbl Learn Up

Learn Up existe depuis 5 ans et ne cesse de croître. Cette asbl bruxelloise compte 40 professeurs pour 60 familles à Bruxelles mais aussi dans le Brabant wallon et flamand. Et aujourd’hui, les demandes affluent, explique Elodie Solnon, directrice de Learn Up : "Habituellement, nous avions des demandes par période et surtout avant les examens mais maintenant, c’est toute l’année et à tout moment !" 

On a une augmentation de 20 à 30% !

"Les requêtes actuelles sont surtout pour des cours à domicile car les jeunes en ont marre des cours virtuels. Et cela va au-delà de la remise à niveau des jeunes. Il y a de plus en plus une approche psychologique, on doit redonner confiance aux jeunes, les rebooster et lui dire qu’il faut s’accrocher ! "

Les prix oscillent de 30 à 38 euros de l’heure. Elodie aimerait diminuer les prix mais elle souligne : " Nous voulons aussi que les professeurs soient payés au juste prix et on se rend compte que ce n’est pas toujours abordable pour certains parents, mais en même temps, beaucoup d’entre eux nous disent que l’argent des vacances et des loisirs qui sont impossibles en ce moment va servir à payer la réussite scolaire de leurs enfants. "

"Ce sont les cours de math et de sciences qui sont les plus demandés et de plus en plus, de cours de langues : néerlandais, anglais et français pour les néerlandophones. Nous cherchons d’ailleurs des professeurs néerlandophones", avoue Elodie.

Adaptation de la formule chez My Sherpa

2 images
2/3 des cours se font à distance © mysherpa

My Sherpa existe depuis 18 ans et compte aujourd’hui 1800 coachs qui accompagnent 3000 élèves partout en Belgique. Ron Kelijman, Co-fondateur de My Sherpa, a eu beaucoup de demandes cette semaine vu que les enfants sont à la maison sans cours : " On a 2/3 des cours en distanciel, mais quand ce n’est pas possible notamment pour les plus jeunes, les cours se donnent à domicile."

My Sherpa n’enregistre pas une augmentation du nombre d’élèves, mais Ron constate que le profil des élèves est différent : " Nous avons des bons élèves qui ont décroché avec les cours à distance et qui sont inquiets. Et puis, beaucoup de parents constatent que la matière n’est pas vue, ou non assimilée et demande une remise à niveau. "

Les prix ici sont à 29 euros de l’heure pour les primaires et secondaires et 34 euros dans le supérieur. Cette aide scolaire est loin d’être "indolore" pour le portefeuille, mais des solutions existent.  Ron explique: "On a des partenariats avec des associations, des écoles ou même des CPAS, comme notamment celui de Schaerbeek, qui offre des cours particuliers gratuitement à des jeunes défavorisés de leur commune."

De plus, pendant les vacances de printemps, on a décidé d'organiser des cours en ligne pour 1 euro symbolique.

Ces cours intègrent des synthèses théoriques, des exercices interactifs, des quizz et des sessions questions/réponses.

Des sociétés basées à l'étranger donnent des cours virtuels aux étudiants belges

Les sociétés spécialisées dans l’aide scolaire aux étudiants se multiplient. Et certaines sont même basées à l’étranger. C'est le cas de GoStudent, une entreprise autrichienne qui s’est tournée depuis peu vers le marché francophone. "Nous avons démarré en juin 2020 et nous avons déjà 400 professeurs suisses, français et belges, et 1500 clients francophones" nous raconte, Laura Warnier, Directrice de la Croissance chez GoStudent. "En 1 mois, sur le marché francophone, nous avons vendu 50.000 leçons. On est en hyper-croissance !"

Nous avons une croissance de 30% mensuelle.

Et bientôt, cette startup va aussi s’ouvrir aux demandes des clients néerlandophones belges. Tous les cours se font virtuellement, mais ils pourraient aussi à terme être donnés en présentiel. Le prix en moyenne : 22 euros pour 50 minutes de cours. Comptez entre 19€ et 26€, les prix sont dégressifs en fonction de la durée d’abonnement de 6, 12 ou 24 mois.

Les cours particuliers: un vrai business ?

Trouver des professeurs qui remettent à niveau ou en confiance l’élève semble facile. Cela représente tout de même un budget : un cours particulier de 1 heure par semaine durant une année revient en moyenne à 1200 euros.

Un business qui se porte plutôt bien et qui est donc en pleine croissance !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK