Les cosmétiques vegan: des produits qui ont de plus en plus la cote

Aujourd'hui, on peut constater que le véganisme ne concerne plus uniquement la nourriture. En effet, certains changent également leurs habitudes quotidiennes, dont leur consommation de cosmétiques. Pour de tels produits, le véganisme signifie que les produits ne contiennent aucune matière animale et ne sont pas testés sur les animaux. 

Nous nous sommes rendus chez Hortense, adepte de cosmétiques vegan. Pour préparer son déodorant vegan, elle utilise du beurre de karité, de l'huile de noix de coco et de la fécule de mais... On pourrait presque croire qu'il s'agit d'une préparation pour un gâteau. Depuis maintenant trois ans, Hortense est adepte de cosmétiques sans matière animale: "Ça allait de pair avec mon mode de vie vegan. Je ne mange aucun produits issus d'origine animale et donc lorsqu'on est vegan, on fait attention aux cosmétiques, vu que les cosmétiques vegan sont contre l'exploitation des animaux et de cette manière, on ne fait aucune expérimentation sur les animaux". 

Plusieurs raisons l'ont d'ailleurs motivée : "Je voulais des produits efficaces, bons pour la santé et un minimum écologiques...". Hortense fabrique quelques cosmétiques elle-même, mais pas tous. Il lui arrive donc de devoir dépenser un peu plus: "Si on prend en compte des cosmétiques vegan, bio, ça a un prix. On retrouve des cosmétiques plus chers que des cosmétiques lambda, après il faudrait se demander pourquoi les cosmétiques lambda sont si peu chers... plutôt que l'inverse", précise-t-elle. 

Des produits sans huile de palme, sans sulfates et sans silicone

Aujourd'hui, on voit également naître des marques belges de cosmétiques vegan. Eva et son mari ont créé leur propre marque, appelée "Indigène". Dans leurs produits, on ne retrouve ni huile de palme, ni sulfates, ni silicone. "Nous estimons qu'il n'est pas nécessaire d'introduire des éléments animaux dans les cosmétiques. Il y a tout ce qu'il faut dans le monde végétal pour faire des produits réellement efficaces", déclare Eva Jacobs, créatrice d'Indigène.

Une fabrication réellement sans danger?

Cela dit, fabriquer ses produits cosmétiques soi-même, est-ce réellement sans danger? Nous avons posé la question au dermatologue Dominique Tennstedt: "Tous ces produits que l'on voit et qui sont fabriqués dans une cuisine ou dans une salle de bain, quelle est l'origine des produits de base? Sont-ils achetés dans un magasin, sur internet? Avec quelle garantie de composition et de pureté? C'est impossible à avoir. Il est donc plutôt déconseillé de fabriquer soi-même ses propres produits cosmétiques dans une cuisine, ne fut-ce que pour un problème de stérilité". 

Méfiez-vous donc car végétal ne veut pas forcément dire bon pour la santé... N'oubliez pas de vérifier les étiquettes. Plusieurs labels existent, mais aucun n'est encore officiellement certifié pour le moment.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK