Les coiffeurs sont fermés mais certains poursuivent le travail à domicile

Sauf contre-ordre, les salons de coiffure doivent rester fermés jusqu’au 1er février. Les coiffeurs à domicile, eux aussi, sont à l’arrêt. Pourtant certains coiffeurs continuent à travailler.

Laisser les salons de coiffure fermés, c’est favoriser le développement du travail à domicile.

C’est la conclusion tirée aujourd’hui par la profession. Pour bon nombre de coiffeurs, c’est le seul moyen de tenir le coup financièrement mais le secteur y voit un double problème. Il y a le travail au noir et puis le risque d’exercer dans des conditions sanitaires aléatoires et sans contrôles. Alors que dans un salon qui a pignon sur rue, les règles d’hygiène peuvent être respectées au maximum. La profession plaide donc plus que jamais pour une réouverture rapide des salons de coiffure.

Nous l’avons constaté, en quelques coups de téléphone, c’est relativement facile d’obtenir un rendez-vous malgré l’interdiction. Même si sur une dizaine de coiffeurs contactés, un seul a accepté de fixer un rendez-vous, les autres ont refusé… C’est donc sans doute loin d’être la majorité mais certains coiffeurs continuent à travailler en se déplaçant chez les clients.

Qu'en est-il des instituts de beauté ?

Autre secteur toujours à l'arrêt, les instituts de beauté. Epilations, manucure, pédicure, soins visage... tous sont interdits. 

Comment réagissent les esthéticiennes et esthéticiens ? Poursuivent-ils à domicile ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK