Les chaussures en cuir végan: réelle alternative au cuir animal ou greenwashing ?

Quelles sont les matières utilisées pour fabriquer les chaussures en cuir végan ? Ces chaussures sont-elles vraiment durables ? Et quel est leur rapport qualité-prix ?

Le "cuir " végan n’existe pas

La fabrication de chaussures en cuir animal est souvent pointée du doigt car elle est très polluante. Alors quelles sont les alternatives possibles ? Il y a notamment le "cuir végan" qui surfe sur la vague verte, mais qui par essence ne peut être appelé "cuir" vu que ce n’est pas en peau animale.

Certains modèles végan durables sont 100% synthétiques

3 images
La marque Esprit a une collection "Végan et Durable" 100% en polyuréthane © FWS

Certaines marques ont développé des modèles végan. C’est le cas d’Esprit. Monique Vanbeneden, gérante d’un magasin de chaussures Mano, explique que "ces modèles sont en polyuréthane ou en polyamide, des dérivés du pétrole, des plastiques qui n’ont pas les mêmes propriétés que le cuir naturel".

On transpire plus, la chaussure s’adapte moins bien à la forme du pied.

Par contre, leurs prix sont deux fois plus élevés que ceux des modèles en cuir, mais au final, Monique estime que c’est très contradictoire : " D’un côté, on refuse la maltraitance animale, mais les matériaux utilisés sont des plastiques".

Cela pollue et cela fait des déchets supplémentaires sur la planète.

Chez DC Martens, cuir et végan sont au même prix

Nous aurions aimé décrocher une interview chez DC Martens , mais on nous l’a refusé. Pour filmer les différents modèles végan, nous nous sommes rendus en caméra cachée chez eux. On y trouve une petite dizaine de modèles végan, 100% polyuréthane. Une vendeuse de chez DC Martens nous a affirmé que : "C’est du polyuréthane recyclé ".

Vous partez sur la même conception. C'est la même technologie.

Nous avons été très étonnés qu'une paire de chaussures en plastique coûtait le même prix qu’un modèle en cuir : 189 euros. Une vendeuse nous a expliqué : " Vous partez sur la même conception. C’est la même technologie. C’est surtout la même semelle qui est caractéristique chez nous. Et du coup, on a une seule usine spécifiquement pour les modèles végan pour ne pas qu’il y ait de matière animale, etc… C’est normal qu’elles soient au même prix ! Ce sont tous ces détails-là…" Et pourtant, au final, les deux modèles se retrouvent côte à côte dans la boutique.

Même prix, et aussi même solidité ?

Au niveau de la solidité, on nous affirme dans le magasin que :"le modèle végan est qualitatif pour du synthétique et qu’elles tiennent bien dans la durée". 

Azzedine Lalou, cordonnier Mister Express, a analysé les deux modèles au niveau de leur solidité : " Pour les semelles, rien à redire. On dit d’ailleurs que chez DC Martens, ce sont les chaussures qui usent le béton… Au niveau de la tige, cette chaussure ne va pas durer longtemps."

Ce modèle synthétique est très rigide, il est presque neuf mais on constate déjà une pliure très prononcée à l’avant. Cela va se déchirer dans 6 mois à un an.

Quant au modèle en croûte de cuir : "C'est inusable. La chaussure va s’adapter à votre pied et si vous remettez un peu de cirage, elle sera comme neuve".

Le cuir végétal n'est jamais 100% végétal

3 images
© Les Carnets de Marine

Autre tendance végane, le cuir végétal qui n’est pas non plus du cuir, mais une matière composée en partie de végétaux comme des fibres de feuilles d’ananas, de déchets vinicoles ou de pommes. Pour Sophie Depas, gérante du magasin "L’Envol du Colibri ":

Ces modèles en cuir végétal sont aussi solides que ceux en cuir, on ne transpire pas plus, et ils s’adaptent bien aux pieds.

Mais ces chaussures ne sont jamais 100% végétales. On y retrouve encore du synthétique à degrés divers : 80% de feuilles d’ananas, 65% de raisin, 26% de pomme, les autres pourcentages restant sont des matières synthétiques, comme notamment du polyuréthane.

Le polyuréthane reste la meilleure alternative synthétique

Pourquoi ? Florine Jalabert, Responsable Expérience Client & RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) chaussures Minuit Sur Terre nous explique : "La fabrication du polyuréthane reste certes un processus chimique." et précise : "Nous utilisons du polyuréthane classique à base de pétrole, du polyuréthane classique recyclé fait de pétrole, mais des matériaux recyclés, donc aucune extraction de matière première, du polyuréthane à base d’eau, ce polyuréthane à base de pétrole, traité avec de l’eau et non des produits chimiques néfastes pour l’environnement et la santé humaine et du polyuréthane bio-based, soit du polyuréthane qui est fabriqué à partir de végétaux uniquement, des céréales et de la cellulose, qui sont des biopolymères et non de pétrole."

Il n’existe pas de matière 100% végétale. Le polyuréthane reste la meilleure alternative dans la famille des fibres synthétiques.

"Nous les utilisons sur nos chaussures dès que possible. Pour le moment, nous utilisons cette matière car c’est la meilleure alternative au cuir que nous ayons trouvée".

Les avis divergent

Azzedine Lalou, cordonnier chez Mister Express, estime que "ce modèle à base de pomme 26% est très bien fait, mais que cela reste encore très synthétique et je crains que l’on ne transpire beaucoup dans ce modèle. Le modèle en feuille d’ananas ressemble à du papier et j’ai peur que cela se déchire vite… " 

Par contre, Esther Sougné, gérante du magasin " L’Envol du Colibri", affirme qu’on ne transpire pas et que ces modèles sont durables : "Il n’y a aucune différence avec des chaussures en cuir. Ils coûtent le même prix, comptez une centaine d’euros et l’entretien est facile, pas besoin de cirage, juste frotter avec un linge humide."
 

Le label végan a ses limites, mais est en pleine évolution

Ces alternatives au cuir animal contiennent toutes encore des matières synthétiques, polluantes. Certains modèles plus que d’autres. Le label "Végan" a donc encore ses limites

Il en existe encore bien d’autres comme du cuir de champignon, de thé ou d’algue et celles-ci se développent et s’améliorent au fil du temps. Une filière en pleine évolution !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK