Les bons plans pour réserver ses vacances au soleil

Les records de froid que nous vivons en ce moment nous poussent toujours plus en quête de chaleur. Des températures élevées et du soleil, les agences de voyages en vendent, mais les frontières sont toujours fermées pour le non-essentiel.

Serait-il malgré tout le bon moment de se pencher sur ses vacances d’été ? Des professionnels du voyage nous livrent leurs bons conseils.

Des prix cassés ?

Aux portes des agences de voyages, par téléphone et par mail surtout, la clientèle s’impatiente, comme en témoigne Nancy Pillens, la responsable du réseau d’agences Voyages Copine, pour le Brabant wallon : "Les gens en ont marre. Ils veulent partir, donc, ils nous demandent des offres de prix. Il y a des offres qui sont envoyées, etc. Ils attendent juste le feu vert comme quoi on peut partir."

Il y aura toute une série de promotions !

Certains clients s’impatientent, mais il va falloir à la réouverture des frontières en reconvaincre d’autres. Des promotions alléchantes pourraient-elles alors surgir pour relancer la machine ? "Je pense qu’il y aura une série de promotions effectivement comme vous dites, pour relancer la machine. Maintenant, est-ce qu’il y aura 50% ? Là, je ne pense pas. Parce que ces tour-opérateurs, ces hôtels sur place, qui sont en capacité moindre, ils ont des frais aussi fixes et qu’ils devront couvrir. Donc, oui, il y aura des promotions pour attirer, mais ce ne seront pas non plus des affaires à -50, -60%." témoigne Nancy Pillens.

Pour Eric Georges, le directeur général pour le Benelux du Club Med, des promotions sont déjà en cours : "Les meilleurs prix, seront toujours ceux qui réservent les premiers, donc, nous ne sommes pas dans le last minutes, nous sommes plutôt dans le happy first."

Quand réserver sans risque ?

Même si les premiers à réserver sont les mieux servis en termes de prix, faut-il pour autant signer dès aujourd’hui, sans savoir si un départ sera possible ?

Les gens qui réservent maintenant pourront jusqu’à la dernière minute faire évoluer leur voyage.

Pour rassurer, les agences et tours opérateurs se montrent très flexibles. Eric Georges explique la politique du Club Med en la matière : "On essaye d’assouplir toutes nos conditions. Les gens qui réservent maintenant pourront jusqu’à la dernière minute faire évoluer leur voyage, changer de destination ou même si en cas de covid, en cas de fermeture de frontière, ce sera annuler sans aucun frais."

Cette flexibilité semble apparemment aujourd’hui la règle générale dans les agences de voyages et auprès des tour-opérateurs. Les craintes de réserver aujourd’hui sont plutôt liées à l’incertitude des mesures à venir, comme en témoigne Nancy Pillens : "Ce qu’ils ont peur, ce sont des quarantaines. C’est surtout ça. Partir avec un masque, faire des tests PCR, ça ne fait pas reculer le client, mais c’est plutôt les retours, les quarantaines par rapport au travail. Ça oui ! C’est ça qui les fait pour l’instant hésiter principalement."

Les professionnels du voyage aujourd’hui gèrent encore beaucoup de reports et d’annulations, mais dès la réouverture des frontières, ils prévoient un rush sur les destinations ensoleillées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK