Les boissons vont-elles être plus chères dans l’HoReCA à la reprise ?

Les terrasses de l'HoReCa vont rouvrir le 8 mai et une rumeur prévoit l'augmentation du prix des boissons. Vrai ou faux ?

Nous sommes allés à la rencontre d'un patron de café et d'un brasseur.

Julien Poppe, patron "Le centenaire"

Julien n'a pas l'intention d'augmenter les prix de ses boissons. Sauf s'il y a une grande différence par rapport à l'année dernière.

Ce serait une erreur de faire payer le prix de la crise au consommateur.

Ce ne sera pas sa décision, juste une répercussion sur sa carte d'une éventuelle augmentation chez les brasseurs et fournisseurs. Pour lui, ce serait une erreur de faire payer le prix de la crise au consommateur.

Jean-Philippe Humblet, Brasserie Bertinchamps

La même ligne sera suivie ici malgré les pertes engendrées par la crise sanitaire. 

On a choisi de faire le gros dos pour soutenir l'ensemble de la chaîne.

Il y a eu de grosses pertes, car tout a augmenté pendant la crise: hausse du coût de production, des matières premières et de l'énergie. Chez Bertinchamps, le prix de base reste le même. Mais on ne maîtrise pas l'augmentation chez les grossistes et les cafetiers.

Les infos supplémentaires de Carlo

La baisse de la TVA à 6%, même pour les boissons alcoolisées, sera d'application du 8 mai au 30 septembre 2021. Le but recherché n'est pas de faire baisser les prix, mais bien de faire augmenter un petit peu la marge des restaurateurs. Il se dit que cela aura pour conséquence que les brasseurs et fournisseurs pourraient augmenter leurs prix. D'autres mesures sont à l'étude et seront peut-être plus utiles que cette baisse de la TVA. A voir à l'autopsie.


Retrouvez "On n'est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK